Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bourges : vers la fin des feux de déchets verts dans les marais

-
Par , France Bleu Berry

La mairie de Bourges ne veut plus de feux dans les marais. Certains maraîchers n'hésitent pas à brûler leurs déchets verts pour éviter de les transporter. C'est interdit par la loi, mais l'ancienne municipalité faisait preuve d'une certaine tolérance. Ça ne sera bientôt plus le cas.

La mairie de Bourges veut édicter une charte de bonne conduite pour les marais de la ville
La mairie de Bourges veut édicter une charte de bonne conduite pour les marais de la ville © Radio France - Michel Benoit

La mairie de Bourges a décidé de créer un groupe de travail avec les associations de maraîchers pour trouver des solutions plus écologiques et éviter le brûlage des déchets verts sur les parcelles.  Il faudra que les pratiques évoluent d'ici l'automne prochain. C'est une vraie remise en cause des habitudes pour certains maraîchers. Pour Catherine Menguy, adjointe au maire chargée de la transition écologique, il est grand temps que les maraîchers se mettent au diapason de la loi puisque le brûlage des déchets verts est interdit en France, "en tant qu'élue, je trouve plutôt dérangeant qu'une loi ne soit pas respectée. Et puis, bien sûr, il y a la pollution que cela engendre avec des conséquences sur l'air. Evidemment, je suis consciente que certains maraîchers se sentent démunis face à leurs déchets verts. " 

Le maire de Bourges, Yann Galut, son adjointe à la transition écologique, Catherine Menguy et les présidents de deux associations de maraîchers de Bourges.
Le maire de Bourges, Yann Galut, son adjointe à la transition écologique, Catherine Menguy et les présidents de deux associations de maraîchers de Bourges. © Radio France - Michel Benoit

Des parcelles accessibles uniquement en barque

Il est très compliqué en effet d'évacuer les déchets verts des parcelles, "45 hectares des marais de Bourges ne sont accessibles qu'en barque" décrit Michel Melin, président de l'association Patrimoine Marais. "Pour les 90 autres hectares, ils sont accessibles à pied, mais avec des coulants. C'est à dire que si votre parcelle est au bout d'un chemin, vous devez tout transporter avec votre brouette sur un petit chemin à peine plus large que votre brouette. Ce n'est pas évident et ça représente beaucoup de complications. Mais s'il faut faire évoluer les comportements, on le fera ! " 

La mairie va disposer des bennes pour collecter les plus grosses branches, et réfléchit même à mettre à disposition une broyeuse, mais adaptée aux marais, "Il faudrait pouvoir la transporter en barque," reconnaît Catherine Menguy "et il faudra qu'elle soit thermique car il n'y a pas d'électricité dans les marais. Je reconnais également que ce n'est pas simple pour les propriétaires, les plus âgés." L'idée est de rédiger un guide des bonnes pratiques d'ici octobre et la prochaine grosse période de taille afin d'inciter les propriétaires à recycler leurs déchets verts sur leurs parcelles, sous forme de broyat et de compost : " Et ne parlez pas de déchets verts ! " corrige Catherine Menguy " Ils sont une richesse pour l'environnement et la biodiversité.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess