Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bourgoin-Jallieu : des militants écologistes et anti-nucléaire réclament la fermeture de la centrale du Bugey

-
Par , France Bleu Isère

C'est aussi un peu leur rentrée. Vingt-cinq membres de l'association Sortir du nucléaire en Isère ont investi le rond-point de l'Oiselet à Bourgoin-Jallieu pour demander la fermeture des quatre réacteurs de la centrale du Bugey (Ain).

Vingt-cinq manifestants écologistes et anti-nucléaire ont occupé ce samedi matin le rond-point de l'Oiselet à Bourgoin-Jallieu pour demander la fermeture des réacteurs de la centrale du Bugey (Ain).
Vingt-cinq manifestants écologistes et anti-nucléaire ont occupé ce samedi matin le rond-point de l'Oiselet à Bourgoin-Jallieu pour demander la fermeture des réacteurs de la centrale du Bugey (Ain). © Radio France - Bastien Thomas

"Etant donné que Fessenheim va fermer, la plus vieille centrale de France est maintenant au Bugey" raconte Claude Proust de l'association Sortir du Nucléaire 38. Lui et une vingtaine d'autres militants se sont installés ce samedi matin sur le rond-point de l'Oiselet à Bourgoin-Jallieu pour protester sur l'utilisation de l'énergie nucléaire et la construction d'EPR.

"Montrer que l'on continue dans la dénonciation de ces choix que l'on trouve aberrants." - Claude Proust, association Sortir du Nucléaire 38

Ce samedi matin, ils n'ont pas distribué de tracts, mais seulement fait acte de présence : "c'est la rentrée" ironise Claude Proust, face aux voitures, certaines klaxonnant même à l'entrée du rond-point pour les encourager. La motivation est toujours là : "il faut fermer ces quatre réacteurs au Bugey et empêcher que EDF n'en remplace deux par des EPR dans une dizaine d'années. Ça nous émeut car la population n'a pas été consultée par les élus" poursuit-il.

Claude Proust et Christophe Brumelot de l'association Sortir du Nucléaire 38.
Claude Proust et Christophe Brumelot de l'association Sortir du Nucléaire 38. © Radio France - Bastien Thomas

La question des EPR pose un réel problème pour Christophe Brumelot, lui aussi membre de l'association Sortir du Nucléaire 38. "Si l'on regarde pour le cas de Flammanville, on est déjà sur un coût de 19 milliards d'euros pour un projet lancé en 2007 et qui ne sera pas ouvert avant 2024. Et puis ça pose la question sur la société dans laquelle on veut vivre" dit-il. "Il faudrait que les élus se disent on ne va pas créer des emplois là-dedans car on se sait pas ce que cela va donner, sachant que même pour des défenseurs du nucléaire, les coûts sont trop énormes" conclut-il.

En parallèle à cette manifestation à Bourgoin-Jallieu, deux autres ronds-points de la région ont été occupés, à proximité directe de la centre du Bugey. Un à Ambérieu dans l'Ain et un autre à la Villette d'Anthon, près de Lyon.

Les manifestants ont investi le rond-point et affiché des pancartes.
Les manifestants ont investi le rond-point et affiché des pancartes. © Radio France - Bastien Thomas
Choix de la station

À venir dansDanssecondess