Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"C'est ici qu'on peut faire bouger les choses" : près de 300 personnes à Dijon à la marche pour le climat

-
Par , France Bleu Bourgogne

Près de 300 personnes se sont rassemblées, place du Théatre à Dijon (Côte-d'Or), pour la marche pour le climat, ce dimanche 9 mai 2021. Certains manifestants pensent que le gouvernement ne fera rien, et que c'est à l'échelle locale que les choses doivent changer.

Près de 300 personnes se sont rejoint sur la place du théâtre, à Dijon, pour la marche pour le climat.
Près de 300 personnes se sont rejoint sur la place du théâtre, à Dijon, pour la marche pour le climat. © Radio France - Cédric Hermel

Près d'une centaine sont à pied devant le Grand Théâtre de Dijon (Côte-d'Or), près de 200 autres y arrivent à vélo, ce dimanche 9 mai 2021. Tous se sont rassemblés pour la marche pour le climat, quelques semaines après la dernière manifestation dijonnaise en date. Cette fois, ils répondent à l'appel d'une vingtaine d'associations ou encore syndicats. Parmi eux, ATTAC 21, Oxfam Dijon, Amis de la Terre Côte-d'Or, ANVCOP21 ou encore ATD Quart Monde Dijon. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

"C'est au niveau local qu'on peut faire bouger les lignes" - Thérèse, 63 ans

La manifestation se déroule cinq jours après l'adoption par les députés, en première lecture, de la loi climat. Un texte qui divise : la majorité parlementaire le voit comme un "marqueur du quinquennat" d'Emmanuel Macron, quand l'opposition pointe des "insuffisances". Thérèse, 63 ans, aussi estime que cette loi ne va pas assez loin et ne fait plus confiance au gouvernement. Elle pense que c'est "au niveau de nos élus locaux qu'on arrivera à faire bouger les choses et à lancer l'engrenage de façon à ce qu'on ait des résultats. Au niveau national, c'est trop loin", lance l'habitante de Quetigny, dans la banlieue dijonnaise. 

La sexagénaire aux cheveux bouclés espère que les élus locaux peuvent avoir une prise sur la situation. Elle a vu sa ville de Quetigny s'urbaniser et perdre toute trace de verdure. "Avant, quand je disais que je venais de Quetigny, les gens ne savaient pas si c'était à la ville ou à la campagne. Aujourd'hui il n'y a plus photo : c'est résolument une ville bétonnée. Les décisions prises par les maires ont une conséquence pour nous. Ça joue au premier chef, ça c'est sur", ajoute-t-elle.

Les manifestants ont l'impression d'être "dans une voiture qui va droit dans le mur"

"En ce moment, ça me fait un peu l'impression d'être dans une voiture qui va à 175km/h droit dans le mur, et puis on se dit : j'ai encore 30 secondes pour freiner, j'ai le temps de boire un café", fulmine la sexagénaire aux cheveux bouclés. Elle n'est pas la seule à avoir cet avis dans le cortège, Thierry pense pareil. "Cette loi climat est loin d'avoir l'envergure du défi qui nous est posé", affirme le manifestant de 67 ans. 

Un défi auquel ne répond pas la loi climat selon certains manifestants. "Pour moi, ce qui manque c'est une démocratie, pense Thibault. On a eu une tentative avec 150 personnes qui se sont rassemblées, qui ont fait des propositions qui ont surpris les gens. Mais on a un gouvernement qui ne répond pas du tout aux enjeux, qui fait la sourde oreille."

Moins de monde qu'à la précédente marche pour le climat

"Je suis déçu par le peu de monde, j'espère quand même que ça va s'amplifier surtout pour une métropole comme Dijon", lance Thierry. Il a attendu les près de 200 participants à la vélorution, arrivés vers 16 heures, place du Théâtre. En tout, 300 personnes ont participé à cette marche pour le climat, c'est moitié moins que lors du précédent rassemblement dijonnais, fin mars.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess