Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"C'est leur vol nuptial" : des nuées de fourmis volantes aperçues dans la Drôme et en Ardèche

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Les fourmis volantes sortent en nombre en ce moment dans la Drôme et l'Ardèche. Un phénomène qui correspond à leur accouplement.

Une fourmi volante à Guilherand-Granges en Ardèche
Une fourmi volante à Guilherand-Granges en Ardèche © Radio France - - Florence Gotschaux

Vous les avez peut-être aperçu ces derniers jours des nuées de fourmis volantes, dans la Drôme ou en Ardèche. C'est un phénomène classique en cette saison qui correspond en fait à l'accouplement des fourmis. "Les fourmis sont de la même famille que les guêpes ou les abeilles mais chez elles, seules les mâles et les femelles sexués, qui peuvent se reproduire, ont des ailes, explique Marc Giraud, le porte parole de l'Aspas, l'Association pour la protection des animaux sauvages, basée à Crest (Drôme). Et en ce moment, c'est le vol nuptial, la fête sexuelle. Donc les mâles et femelles sortent, s'accouplent entre fourmilières pour mélanger les gênes et c'est à ça qu'on assiste en ce momen : il y en a plein parce qu'il faut qu'il y ait une chance de donner une descendance."

Cet accouplement se produit quand le temps est propice, généralement avant ou après un orage. "Il y a quelque chose dans l'atmosphère, qu'on n'a pas encore identifié exactement, qui donne le signal général dans toute la campagne, à toutes les fourmis, de se réunir, poursuit Marc Giraud.

"Une fois fécondée, la femelle s'arrache les ailes et les mange"

Les mâles et les femelles sortent donc pour s'accoupler avec des individus d'autres fourmilières. Mais la suite n'a pas grand chose de romantique. Les femelles rentrent pour pondre et se séparent de leurs ailes. "Une fois que la femelle a été fécondée, elle se repose au sol, elle s'arrache les ailes et elle les mange pour récupérer de l'énergie, détaille Thibaut Delsinne, spécialiste des fourmis ou myrmécologue à la Société d’histoire naturelle Alcide-d’Orbigny, en Auvergne. Et après, la reine cherche un endroit où installer son nid."

À partir de là, la reine ne sort plus de son nid. Ce sont les jeunes fourmis ouvrières qui sortent pour lui chercher de la nourriture. Le phénomène est donc impressionnant mais il est très court et il est inoffensif pour l'homme. Et il vaut mieux attendre que ça passe sans tuer toutes ces fourmis volantes qui jouent "un rôle écologique très important, à la fois dans l'aération des sols ou la filtration de l'eau dans les sols", insiste Thomas Delsinne.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess