Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Caen : un atelier gratuit pour "réparer au lieu de jeter" vos appareils électroménager

-
Par , France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Organisé par l’Ademe (Agence de la transition énergétique) et la société Spareka, le "Repair Tour" a fait halte mercredi à Caen pour sensibiliser la population sur l'importance économique et écologique de réparer les objets du quotidien plutôt que de les jeter à la première panne venue.

Le "repair Tour" a fait halte ce mercredi place Bouchard à Caen
Le "repair Tour" a fait halte ce mercredi place Bouchard à Caen © Radio France - Hugo Charpentier

"Réparer son électroménager, au lieu de le jeter", c'est le mot d'ordre d'une campagne de sensibilisation en cours dans toute la France. L'entreprise de réparation Spareka et l'ADEME, l’Agence de la transition écologique, sillonnent le pays pour sensibiliser la population. Ils ont fait étape à Caen ce mercredi pour aider des usagers à donner une seconde vie à leur télé, aspirateur et autre micro-ondes

40% des déchets électroménager sont en fait en état de marche 

Une solution économique, et surtout écologique car le gaspillage électroménager représenterait plus de 400.000 tonnes de déchets par an. En fait, près de la moitié (40%) des appareils sont encore en état de marche lorsqu'ils atterrissent à la déchetterie. Alors forcément pour Damien Grebot, Coordinateur du pôle économie circulaire à l'ADEME Normandie, sensibiliser la population à la réparation des objets est un enjeu de taille. "Le fait d'allonger la durée de vie de nos produits, en leur donnant une seconde vie ou en les réparant, est vraiment une action qui permet de réduire fortement notre impacte sur l'environnement" résume ce spécialiste qui prend pour exemple une étude récente réalisée par l'ADEME sur les télévisions. 

"Aujourd'hui une télévision à une durée de vie moyenne de huit ans. Mais si jamais on arrivait à pousser cette durée de vie moyenne à neuf ans, c'est à dire un an de plus, on économiserait l'équivalent des gaz à effet de serre de la ville de Lyon pendant un an !" Une démonstration spectaculaire qui, selon Damien Grébot, illustre "l'impact que peut avoir l'action de réparer." "En tant que citoyen on se pose souvent la question de se ce qu'on pourrait faire pour moins impacter sur notre environnement", poursuit-il, "évidemment on peut prendre son vélo, favoriser les circuits courts, manger local mais donc, aussi, réparer ! Il ne faut pas l'oublier...."

Jeter un produit qui peut être réparé c'est une aberration, il faut que cela devienne de plus en plus rare."

Mais tout le monde n'est pas bricoleur et réparer des objets du quotidien n’est pas donné à tout le monde. "Non, c'est vrai" répond le coordinateur du pôle économie circulaire à l'ADEME Normandie, "on n'est pas tous féru d’électricité ou de mécanique néanmoins il existe des associations qui sont là pour aider à l'auto réparation, comme la Générale Marabille à Caen, avec des ateliers participatifs pour permettre de vous aider et surtout d'apprendre à réparer. Et si vraiment on veut se séparer d'un produit, il existe des ressourceries partout en Normandie." Les ressourceries permettent de donner une seconde vie à un objet que l'on ne désire plus avoir chez soi. "Ce qu'il faut à tout prix éviter", conclut M. Grébot, "c'est de jeter un produit qui peut être réparé ou qui peut être réutilisable, ça c'est une aberration, il faut que cela devienne de plus en plus rare."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess