Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Cantal : des hydroguides pour éviter les accidents autour des barrages

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne
Lanau, Neuvéglise, France

Connaissez-vous les hydroguides ? Dans le Cantal, Valentin passe son été à arpenter les rives de la Truyère pour faire de la prévention sur les risques de noyade à proximité des barrages de Lanau et de Grandval.

Sur les rives de la Truyère, Valentin explique le fonctionnement du barrage de Lanau aux touristes.
Sur les rives de la Truyère, Valentin explique le fonctionnement du barrage de Lanau aux touristes. © Radio France - Sarah Calamand

A 22 ans, Valentin le dit lui même : il ne pouvait pas rêver meilleur job d'été. Chaque matin, il part, à vélo ou en canoë, et il longe la Truyère à la rencontre des baigneurs et des pêcheurs. Employé par EDF, il aborde chaque groupe de personnes pour leur expliquer le fonctionnement des barrages à proximité. Un stop à la base nautique, à quelques centaines de mètres du barrage de Lanau. Un touriste montpelliérain s'apprête à embarquer en kayak avec ses enfants. "Vous avez déjà croisé un hydroguide ?, lui demande le jeune homme. Je suis là pour vous expliquer le fonctionnement du barrage et les différences de courant sur la rivière si la turbine se met en route. - Ah parce que le débit d'eau peut changer ? - Tout à fait, quand ça se met à turbiner, on peut avoir une différence de niveau d'un mètre en dix minutes. - Ah oui, quand même !"

La barrage de Lanau produit une quantité d'électricité équivalente à la consommation d'une ville comme Saint-Flour.
La barrage de Lanau produit une quantité d'électricité équivalente à la consommation d'une ville comme Saint-Flour. © Radio France - Sarah Calamand

Profiter des eaux de la Truyère n'est donc pas forcément anodin. En apparence, elles ont l'air calme, si calmes que Valentin a parfois du mal à faire entendre les risques que certains encourent. "L'autre jour j'ai retrouvé deux personnes en train de pêcher juste en aval du barrage. Quand je leur ai expliqué, elles n'ont pas vraiment compris... Dans le cas où ça turbine, elles peuvent se faire emporter !"

Une prévention essentielle

Valentin travaille sous la supervision de Bruno Rousset, responsable des barrages de Lanau et de Grandval. Pour lui cette prévention est essentielle : "Les usines peuvent démarrer à tout instant, et le débit être multiplié par 80 pour un barrage comme Lanau, explique-t-il. Donc tout le travail de Valentin, c'est de sensibiliser les personnes pendant l'été. En plus de cette sensibilisation, nous avons mis des panneaux en place pour alerter, et des arrêtés préfectoraux interdisent l'accès au lit de la rivière à 200 mètres en amont du barrage, et à 600 mètres à l'aval."

Valentin travaille de concert avec Bruno Rousset, responsable des barrages de Lanau et de Grandval.
Valentin travaille de concert avec Bruno Rousset, responsable des barrages de Lanau et de Grandval. © Radio France - Sarah Calamand

Au fil des semaines, l'étudiant devient expert hydraulique auprès des touristes et des locaux. Lui en profite également pour profiter de sa région, discuter, et pourquoi pas en apprendre plus sur les techniques de pêche auprès de ceux qu'il croise. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess