Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Cauterets : les éleveurs manifestent après la perte de 300 brebis

-
Par , France Bleu Béarn, France Bleu Pays Basque, France Bleu

Une quarantaine d'éleveurs se sont réunis ce mercredi à Cauterets en soutien à deux collègues basques qui ont perdu 250 brebis dans un dérochement. Ils ont également accroché des brebis mortes à l'entrée de la commune.

Les éleveurs se sont regroupés devant la Maison du parc national des Pyrénées.
Les éleveurs se sont regroupés devant la Maison du parc national des Pyrénées. © Radio France - Maud Calvès

Cauterets, France

250 brebis manquent encore à l'appel. Vendredi dernier près du Monné sur la commune de Cauterets, 300 brebis sur un troupeau de 1.000 ont disparu après un dérochement. Ce mardi, les éleveurs en ont retrouvé une quarantaine après une journée de recherche. Dans le lot, cinq ont dû être euthanasiée et les éleveurs les ont exposées à la vue de tous pour sensibiliser les passants à la présence des prédateurs dans les Pyrénées. 

Cinq brebis mortes ont été exposées dans Cauterets. - Radio France
Cinq brebis mortes ont été exposées dans Cauterets. © Radio France - Maud Calvès

Romain Jaurejuiberry est l'un des éleveurs basques qui a perdu des brebis. Il a pu monter dans un hélicoptère pour survoler les estives. Il craint que ses brebis soient dans un bois près d'Estaing, très accidenté.

"Est-ce que la surprise n'est pas dedans ? On ne sait pas, mais il faut qu'on les trouve, mortes ou vivantes il faut qu'on les trouve."

Romain Jaurejuiberry

Les éleveurs affirment qu'il s'agit d'une attaque de l'ours, les soupçons se portent sur l'ours Rodri. Si la préfecture des Hautes-Pyrénées a reconnu une prédation, elle n'a en revanche pas encore nommé le coupable. Une démarche simplifiée d’indemnisation a été mise en place avec les deux éleveurs concernés.

Choix de la station

France Bleu