Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Pesticides en Gironde : la charte des riverains "est une farce"

-
Par , France Bleu Gironde

La charte qui régit l'utilisation des pesticides et qui vient d'être approuvée par la Préfecture suscite la colère des associations de défense des riverains. Elles estiment qu'elle élude les questions de santé publique et qu'elle sert une agriculture d'un autre temps.

Les représentants des associations sur le parvis des droits de l'homme à Bordeaux.
Les représentants des associations sur le parvis des droits de l'homme à Bordeaux. © Radio France - Arnaud Carré

Obligatoire, lancée à l'automne dernier, élaborée par la chambre d'agriculture, signée par l'association des maires du département et validée le 29 juin par les services préfectoraux, la charte "Bien vivre ensemble en Gironde" provoque la colère de deux associations, Alerte pesticides Haute Gironde et Générations futures.

Sur la forme, elles dénoncent une concertation mise en place en catimini, en plein confinement, une enquête "orientée" et qui a recueilli l'avis de près de 1000 personnes. Dont une majorité d'agriculteurs. D'où la mise en place d'une contre consultation. Aux résultats bien différents.

Ces chartes sont signées dans l'intimité du tracteur de chaque agriculteur.

Sur le fond, elles estiment que la charte fait fi de la question centrale, celle de la santé publique. "C'est toute la démarche que nous dénonçons, explique Sylvie Nony de l'association Alerte pesticides Haute Gironde. Cette charte devrait s'attacher à la nature des produits. Nous avons participé aux négociations en demandant d'abandonner les CMR (ndlr : susbtances cancérogènes, mutagènes et reprotoxiques). On en a discuté, ils ont refusé donc nous n'avons pas signé."

"Cette charte prévoit qu'on puise déroger aux distances d'épandage à la condition d'avoir un matériel de pulvérisation plus performant. Ces conditions pourraient rassurer. Ce qu'on ne dit pas, c'est que ces chartes sont signées dans l'intimité du tracteur de chaque agriculteur. Quand vous voyez un agriculteur qui épand ses produits à côté de chez vous, comment vous pouvez savoir ce qu'il est en train d'épandre et comment vous pouvez savoir qu'il a signé ou pas ?"

"La priorité donnée à la pollution"

Les associations dénoncent "un passage en force, la priorité donnée à la pollution " au bénéfice du "lobby" de l'agriculture industrielle.

"Même si de plus en plus de riverains mais aussi d'agriculteurs sont inquiets et le font savoir, poursuit Sylvie Nony, il y a un consensus pour maintenir quelque chose qui ne marche pas et qui nous emmène droit dans le mur. Il faut une transition radicale." Les associations espèrent que la classe politique girondine, un peu plus verte depuis le second tour des municipales, sera sensible à leurs arguments.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess