Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Château-Gontier-sur-Mayenne : 350 arbres plantés en une journée derrière le cabaret d'Azé

-
Par , France Bleu Mayenne
Château-Gontier, France

350 arbres et arbustes ont été plantés samedi sur la zone d'activité de Terre Rouge, sur le terrain du cabaret Le Live. Initié par le gérant de l'établissement, ce projet s'inscrit dans le défi "Un arbre un mayennais".

350 arbres ont été plantés sur le talus derrière le cabaret d'Azé.
350 arbres ont été plantés sur le talus derrière le cabaret d'Azé. © Radio France - Julie Pacaud

Porté par le département, le défi "Un Arbre Un Mayennais" lancé il y a deux ans se donne pour objectif de planter 300 000 arbres d'ici la fin de l'année 2020.  Et la commune d'Azé est déjà bien engagée. Avec ses 3 400 habitants, elle a déjà planté plus de 2000 arbres. Samedi 18 janvier, 350 arbres supplémentaires ont été mis en terre sur la parcelle du cabaret Le Live, dans la zone d'activités de Terre Rouge. Projet à l'initiative du gérant du cabaret Benoît Piquet. Parmi la trentaine de bénévoles venus mettre la main à la pâte, Béatrice. C'est la première fois que cette habitante de Château-Gontier plante un arbre. "On a trop déboisé, on bitume trop pour faire des lotissements, des installations industrielles. Je pense qu'il faut faire machine arrière et essayer de compenser comme on peut", explique-t-elle. 

Une dizaine d'enfants ont également participé à l'opération.   - Radio France
Une dizaine d'enfants ont également participé à l'opération. © Radio France - Julie Pacaud

A ses côtés, une petite dizaine d'enfants participent à l'opération sans ménager leurs efforts. Âgés de 7 à 11 ans, ils ont déjà bien en tête les enjeux écologiques de notre ère. "C'est bien pour la protection de la nature et des oiseaux qui vont venir se nicher dans ses arbres," lance l'un d'entre eux. "C'est surtout pour la planète et le réchauffement climatique car les arbres aspirent le CO2," renchérit un deuxième, tandis qu'un autre jeune garçon se désole de la situation en Australie. "Toute la forêt d'Australie est en train de brûler, on essaye de faire ça pour équilibrer", détaille-t-il. 

L'arbre comme auxiliaire de l'activité humaine

Différentes essences sont ainsi plantées sur le merlon derrière le cabaret. Des arbres fruitiers mais également des arbustes mellifères. Pour Benoît Piquet, gérant de l'établissement, ces arbres auront de multiples bénéfices. "Le premier aspect est l'aspect écologique et protection de la biodiversité. On va également implanter des ruches une fois que ces arbres seront plantés. Les fruits des arbres fruitiers seront également pour tout le monde. Et le dernier objectif c'est de protéger nos voisins du son que l'on émet ici," explique-t-il. Cyril Barbé conseiller en agroforesterie qui accompagne le projet insiste "longtemps l'arbre a été considéré comme un nuisible à l'activité humaine mais c'est plutôt un auxiliaire. Quand on voit les gros coups de chaleur l'été, les effets du vent et les érosions des sols, et bien l'arbre à tous les pouvoirs pour nous aider dans ces défis-là. Les végétaux vont ainsi adsorber les sons et servir aux insectes de la zone favorisant ainsi la biodiversité." 

Affairé sur le versant du talus, Christophe Piquet, père de Benoît n'en est pas à son premier arbre planté. En 2018, il a en effet planté un millier d'arbres sur sa parcelle à Azé. A 62 ans, cet agriculteur qui a durant trente ans utilisé des pesticides avant de s'en détourner se réjouit : "Vu la diversité des personnes qui sont là, c'est un vrai retour massif à la terre. Cela fait dix ans que je le demande. Avec le travail partagé que l'on réalise aujourd'hui , c'est juste formidable."

Parmi la trentaine de bénévoles, les musiciens du cabaret sont également venus donner un coup de main.  - Radio France
Parmi la trentaine de bénévoles, les musiciens du cabaret sont également venus donner un coup de main. © Radio France - Julie Pacaud

350 arbres plantés à Azé (Château-Gontier). Le reportage de Julie Pacaud.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu