Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Châteauroux : l'association L214 sensibilise aux dangers de l'élevage intensif

-
Par , France Bleu Berry, France Bleu

Déforestation, concentration d'animaux vecteurs de maladies transmissibles à l'être humains... Les militants de L214 se mobilisaient ce samedi matin pour sensibiliser les passants de Châteauroux aux conséquences sanitaires de l'agriculture intensive.

Les militants de L214 ont installé leur stand sur le marché de Châteauroux
Les militants de L214 ont installé leur stand sur le marché de Châteauroux © Radio France - François Chagnaud

Les militants de L214 avaient installé leur barnum orange vif à deux pas du marché de Châteauroux. Selon l'association qui défend la cause animale, et une quinzaine de scientifiques, écologues et spécialistes de santé publique, l'élevage intensif favorise le développement de pandémies. Et selon les Nations-Unies, 75% des nouvelles maladies infectieuses humaines émergentes proviennent des animaux. 

L'association porte trois revendicationsprincipales dans une pétition adressée à Emmanuel Macron : interdiction de nouvelles constructions d'élevage intensif, "végétalisation" de l'alimentation et accompagnement des acteurs de l'élevage intensif vers des alternatives.

"L'élevage intensif joue un grand rôle dans la déforestation, ce qui favorise le contact entre humains et animaux sauvages, explique Jérôme Macé, référent de l'association dans le Berry. 60% des 1 400 pathogènes humains sont d'origine animale. On sensibilise sur ce sujet en informant le public et en demandant au gouvernement de prendre des mesures sur l'élevage intensif." 

Opération de sensibilisation 

Pour faire passer le message, une grande banderole en forme de masque "on subit les conséquences". Devant, les membres de l'association brandissent des pancartes "mais qui agit sur les causes ?" En fond sonore, des extraits d'interviews ou de discours des membres du gouvernement résonnent "nous devons aller plus loin pour protéger les personnes âgées plus particulièrement fragiles", "les bars et les restaurants resteront fermés jusqu'au 20 janvier". 

Une sympathisante de l'association L214 signe la pétition
Une sympathisante de l'association L214 signe la pétition © Radio France - François Chagnaud

La plupart des clients du marché de la place de la République passent devant le stand de l'association sans y prêter attention. Mais le décor a attiré Sarah, étudiante à Châteauroux."Quand je suis arrivée, j'ai vu les pancartes sur la Covid. Je me suis dit que c'était pour les aides-soignants", lâche-t-elle. Depuis qu'elle a regardé quelques vidéos de L214 sur Twitter, elle est touchée par la cause animale. Elle se penche sur la tablette numérique pour signer la pétition. "Je suis d'accord avec la cause. Il faut faire ce qu'on peut pour l'aider, ne serait-ce que signer une pétition. Pour moi, l'élevage intensif doit cesser", conclut Sarah.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess