Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Chenilles processionnaires du chêne : pas de solution miracle, selon un spécialiste

-
Par , , France Bleu Lorraine Nord

Les chenilles processionnaires font rage en Moselle cet été. D'où vient le phénomène et peut-on s'en débarrasser ? On fait le point avec un spécialiste de l'ONF.

Des chenilles processionnaires du chêne
Des chenilles processionnaires du chêne © Maxppp - Laurent REA

Elles nous pourrissent la vie, nous piquent et provoquent des démangeaisons quand on se promène près des forêts. Les chenilles processionnaires sont un fléau dont on parle beaucoup en ce moment en Moselle. Le responsable du département santé des forêts pour l'ONF en Moselle, Hubert Schmuck, basé à Sarrebourg, était l'invité de France Bleu Lorraine pour nous aider à comprendre le phénomène.

Vous ne vous faites pas d'idées, les chenilles processionnaires sont bien plus nombreuses cette année, confirme Hubert Schmuck : "En 2021, on est à la fois dans une augmentation des zones de présence, et, dans certaines zones, de quantité de population." Quant à savoir pourquoi, c'est plus compliqué. Si les chenilles sont naturellement présentes dans notre écosystème, elles pullulent à certaines périodes sans qu'on en connaisse bien la cause.

Les zones les plus impactées ? En plaine, dans les secteurs où l'on trouve du chêne

Bonne nouvelle, "quand on arrive au sommet de la gradation, cela s'effondre généralement assez brutalement," explique le spécialiste. Mais quant à savoir quand on atteindra ce sommet, cela dépend des secteurs géographiques. En Moselle, les zones les plus impactées, "c'est toute la partie plaine, partout où il y a du chêne - le pays des Etangs, le secteur de Morhange, et entre Metz, Boulay, Bouzonville, il y en a un peu partout, égrène Hubert Schmuck. Seules celles où il y a un peu d'altitude, le pays de Bitche, le pays de Sarrebourg", sont relativement épargnées.

Des conséquences pour les humains... et pour les arbres

Les conséquences ne sont pas uniquement désagréables pour nous. "La chenille processionnaire du chêne consomme des feuilles. Elles peuvent complètement défeuiller un arbre adulte, explique le responsable de l'ONF. Si ça n'arrive qu'une fois, le chêne peut s'en remettre, mais quand cela se répète trop souvent, cela affaiblit les arbres", déjà éprouvés par d'autres phénomènes comme la sécheresse ou au contraire, le trop plein d'eau dans le sol.

Pas de méthode miracle

Face à ce fléau, les villes tentent de prendre des mesures. Mais pour Hubert Schmuck, "il n'y a pas de méthode réellement efficace. Les nichoirs à mésange, c'est bien quand il y a trois chenilles. Quand il y en a des millions et des millions, ce n'est pas les mésanges qui vont parvenir à réguler les populations." Il cite quand même des insectes qui, en pondant leurs œufs dans les chenilles, sont un peu plus efficaces. "On peut aussi mélanger les essences en forêt, mais ça se fait sur le long terme, et autrement on n'a pas vraiment de solution.

N'essayez surtout pas de brûler les colonies de chenille au chalumeau !" 

On peut tout de même, en étant bien équipé, ramasser les nids sur des arbres isolés, dans des cours d'école ou des places publiques, mais Robert Schmuck insiste : "N'essayez surtout pas de brûler les colonies de chenille au chalumeau, ça propage encore plus de poils dans l'atmosphère. Mieux vaut utiliser un jet d'eau ou un karcher, mais pour cela, il est plus sûr de faire appel à un professionnel."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess