Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Cher : quatre communes décident d'agir pour préserver leurs ressources en eau.

-
Par , France Bleu Berry

Les étés sont devenus secs en Berry. L'eau devient de plus en plus précieuse. Quatre premières communes du département ont décidé d'agir : Pigny, Rians, St-Eloy de Gy et Neuvy-deux-Clochers ont signé une convention avec Nature 18 pour mener des actions destinées à préserver ce bien commun..

Bernard Rousseau, président de la communauté de communes Terres du Haut Berry
Bernard Rousseau, président de la communauté de communes Terres du Haut Berry © Radio France - Michel Benoit

A Bourges par exemple, sur les 30 derniers jours, il manque 63 % d'eau par rapport à la moyenne (un déficit de 32 % depuis le début de l'année). Il va falloir mieux partager l'eau et surtout la préserver davantage. Et cela va beaucoup plus loin que de planter des fleurs économes en eau ! L'idée, c'est de sensibiliser les habitants et les agents municipaux aux bons gestes mais aussi d'intégrer la gestion de l'eau dans tous les aménagements. Par exemple plus question d'évacuer toute l'eau de ruissellement par de gros tuyaux quand on  aménage un lotissement. Il faut favoriser son infiltration : " Cela peut se concrétiser par des noues, notamment, explique Lucie Jamet, chargée de mission à Nature 18. Ce sont des petits fossés de faible profondeur qu'on va creuser en point bas et qui vont récolter les eaux de pluie. Elles s'infiltreront petit à petit dans le sol. Il faut chercher aussi à éviter le ruissellement en utilisant de plus en plus de matériaux perméables. Il faut aussi planter des haies, préserver les zones humides évidemment. Dans les villes, afin de lutter contre les effets des canicules, il faut également aménager des îlots de fraîcheur." 

Lucie Jamet, chargée de mission territoire durable à Nature 18
Lucie Jamet, chargée de mission territoire durable à Nature 18 © Radio France - Michel Benoit

Une autre action fondamentale est de limiter les nouvelles constructions. Bernard Rousseau, président de la communauté de communes Terres du haut Berry, à laquelle appartiennent ces quatre communes est bien conscient des enjeux : " Il faut revitaliser les centres bourgs, essayer de ne pas artificialiser les sols car les agriculteurs ont besoin de terres arables. Il faut qu'on arrête de dévorer des terres agricoles. La clef, c'est l'équilibre entre la préservation et le développement. On ne peut pas figer les choses comme si le monde allait s'arrêter. On a besoin aussi de se développer, mais certainement autrement. Et surtout, il ne faut pas opposer les uns aux autres, sur cette question de l'eau. "  

A Bourges, un immeuble rasé a laissé place à un espace vert où l'eau peut s'infiltrer.
A Bourges, un immeuble rasé a laissé place à un espace vert où l'eau peut s'infiltrer. © Radio France - Michel Benoit

Les terres du Haut Berry vont d'ailleurs créer un parlement de l'eau, l'année prochaine pour mieux associer la population et les élus à cette réflexion sur la préservation de l'eau.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess