Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Chevigny-Saint-Sauveur : la commune se lance le défi de planter 1000 arbres en cinq ans

-
Par , France Bleu Bourgogne

Pour contribuer à la lutte contre le réchauffement climatique et rendre l'air plus respirable, notamment l'été, la commune de Chevigny-Saint-Sauveur en Côte-d'Or lance le "Défi 1000 arbres" à Chevigny. Le maire Guillaume Ruet veut impliquer les enfants "pour défendre notre planète concrètement".

Ces petits élèves de Chevigny-Saint-Sauveur ont aidé à planter un arbre parc de la Saussaie à Chevigny-Saint-Sauveur
Ces petits élèves de Chevigny-Saint-Sauveur ont aidé à planter un arbre parc de la Saussaie à Chevigny-Saint-Sauveur © Radio France - Thomas Nougaillon

Chevigny-Saint-Sauveur - France

La ville de Chevigny-Saint-Sauveur a lancé mi-décembre une drôle d'opération : le "Défi 1000 arbres à Chevigny". Un programme sur cinq ans pour lequel les 40 premiers arbres ont été planté au parc de la Saussaie avec les enfants de plusieurs écoles de la commune. 

Réchauffement climatique et pollution de l'air ne sont pas les bienvenus à Chevigny

Chevigny entend prendre sa  part dans la lutte contre le réchauffement climatique et contribuer concrètement à contrer les effets dévastateurs de la pollution de l'air. Une opération co-pilotée par l'association "Un enfant peut sauver un arbre" qui réalise régulièrement des actions de sensibilisation auprès des scolaires. 

Les élèves de primaire aux côtés des lycéens de Quetigny - Radio France
Les élèves de primaire aux côtés des lycéens de Quetigny © Radio France - Thomas Nougaillon

Élèves et lycéens main dans la main

Autre partenaire de luxe, le lycée agricole de Quetigny. Ce sont les lycéens qui ont d'ailleurs choisis les essences après une analyse des sols. "Ici on a planté des savonniers du Japon, du chêne vert et des érables" explique Josselin, élève en première année de BTS "Aménagement paysager" au lycée Olivier de Serres.  

"On veut voir des arbres un peu partout en ville"

Si l'opération a débuté au parc de la Saussaie, Guillaume Ruet, le maire LR de Chevigny-Saint-Sauveur veut voir des arbres pousser un peu partout dans sa ville. "Dans les écoles notamment parce qu'on vu l'été dernier qu'on a besoin d'îlots de fraîcheur dans nos établissements scolaires, mais aussi, dans nos parcs et jardins, dans nos quartiers... On va en planter un maximum" témoigne enthousiaste Guillaume Ruet.

 Guillaume Ruet - Radio France
Guillaume Ruet © Radio France - Thomas Nougaillon

"Il ne s'agit pas de ripoliner la ville avec deux-trois arbres"

La commune est en train de plancher sur une "charte de l'arbre en ville" poursuit le premier magistrat de Chevigny-Saint-Sauveur. "Comment choisir les arbres, quelles sont les essences les plus favorables, où peut-on les implanter... On essaie de mettre en place une politique à long terme. Il ne s'agit pas de "ripoliner" la ville avec deux-trois arbres, la végétalisation n'est pas un gadget. Nous, petite commune, en plantant des arbres et en impliquant les scolaires veut créer la ville de demain. On défend notre planète très modestement mais très concrètement". 

Annick Mathieu, plus connue sous son surnom de "mamie chaussette", avait contribué à la reforestation des forêts des Landes il y a quelques années après la tempête Klaus - Radio France
Annick Mathieu, plus connue sous son surnom de "mamie chaussette", avait contribué à la reforestation des forêts des Landes il y a quelques années après la tempête Klaus © Radio France - Thomas Nougaillon

Annick Mathieu a planté des dizaines de milliers d'arbres dans le Sud-Ouest

Annick Mathieu, présidente de l'association "Un enfant peut sauver un arbre" pilote ce projet aux côtés du maire de Chevigny. Il y a quelques années cette habitante de la commune avait contribué à replanter 120 000 arbres dans les Landes dévasté par la tempête Klaus. "J'ai fait comme dans les Landes il y a dix ans, je suis allé chercher les enfants des écoles, les élèves des lycées professionnels pour fédérer autour de ce projet". 

"Pour éviter les inondations, pour que l'on respire mieux"

Avec son regard malicieux Annick Mathieu explique à ceux qui l'auraient oublié que l'arbre est l'avenir de l'homme. "On doit être tous ensemble pour les arbres. Pour que demain nous ne soyons pas inondés, pour que l'on respire mieux, les arbres dans la ville c'est l'avenir. Il faut que les maires le sachent. Si l'on plante des arbres on est sauvé, si on ne plante pas on est foutus!"

Tom, élève en première année de BTS "aménagement paysager" au lycée de Quetigny - Radio France
Tom, élève en première année de BTS "aménagement paysager" au lycée de Quetigny © Radio France - Thomas Nougaillon

Des petites graines plantées chez les plus jeunes

Avec ce projet ce sont surtout des petites graines qui sont plantées chez les plus jeunes comme Anton et Noam deux petits de CM1-CM2. "Quand on aura 19 ans par exemple, cet arbre que l'on vient d'aider à planter, il sera très grand" positive Anton. "Cet arbre on va s'en souvenir, on va le garder dans notre tête" philosophe Noam.

Objectif : planter 200 arbres par an durant cinq ans

La mairie de Chevigny a dégagé environ 5000 euros pour planter ces 40 premiers arbres. Elle espère -via l'association "Un enfant peut sauver un arbre"- mobiliser des mécènes, des entreprises pour apporter leur contribution à ce défi. L'objectif à partir de 2020 : planter 200 arbres par an durant 5 ans. Et ce dans les espaces publics comme le parc de la Saussaie mais aussi dans les entreprises, chez les particuliers, tout le monde est invité à jouer le jeu.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu