Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement
Dossier : Chiffre du jour

Chiffre du jour : 64% des Vauclusiens respirent un air pollué

-
Par , France Bleu Vaucluse

D'après une étude de l'INSEE, 64% des habitants de Vaucluse respirent un air pollué. La concentration de particules en suspension dépasse les seuils autorisés par l'OMS. Les grandes villes de Provence-Alpes-Côte d'Azur sont toutes polluées ainsi que la vallée du Rhône.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Maxppp - Lionel VADAM

Département Vaucluse, France

C'est l'INSEE, l'institut de la statistique, qui publie cette étude inquiétante pour l'état de nos poumons et de nos bronches, d'après des relevés réalisés dans la région en 2017. Précisément 64% d'entre nous, habitants de Vaucluse, respirons un air trop pollué. Globalement, c'est d'ailleurs toute la région PACA qui est polluée. 

Pour un habitant de Provence-Alpes-Côte d'Azur sur deux, les limites posées par l'Organisation mondiale de la Santé sont dépassées en terme de particules en suspension. Les plus fortes concentrations sont situées dans les Bouches-du-Rhône, suivis du Vaucluse. Dans le détail, c'est à Marseille, Nice ou Toulon qu'on respire le moins bien ainsi que dans la vallée du Rhône. 

L'INSEE classe les pollueurs par ordre de grandeur. Et les premiers en Vaucluse ? Et bien c'est nous. En haut du tableau, la pollution résidentielle, c'est à dire le chauffage. Suivent les transports routiers (la rocade à Avignon par exemple), la pollution biogénique (cela correspond aux émissions lors des feux de forêt et à la dispersion de pollen), puis l'agriculture et enfin l'industrie. 

L'étude révèle aussi que la concentration de particules en Vaucluse est alimentée par une pollution ailleurs sur le territoire, dans les Bouches-du-Rhône ou en Auvergne-Rhône-Alpes. La solution ? Déménager plus à l'est. C'est dans les Hautes-Alpes et les Alpes-de-Haute Provence qu'on respire le mieux.

Capture d'écran du site de l'INSEE - Aucun(e)
Capture d'écran du site de l'INSEE
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu