Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement
Dossier : Chiffre du jour

Chiffre du jour : le numérique pollue cinq fois plus que le secteur automobile

-
Par , France Bleu Vaucluse

Combien d'écrans possédez-vous ? Quatre, cinq ? Sans compter les appareils connectés ? Une étude révèle que le secteur du numérique consomme cinq fois plus que celui de l'automobile. Son développement exponentiel risque encore d'aggraver son impact dans les années à venir.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Maxppp - HOCH ZWEI

Vous êtes sans doute vous aussi propriétaire d'un smartphone assez récent, d'un ordinateur portable, peut-être d'une tablette et d'un écran plat. Sachez que tous ces équipements consomment cinq fois plus de ressources naturelles que le secteur automobile, pourtant déjà nocif pour la planète. C'est le cabinet d'experts Green It qui révèle ce chiffre. 

Pour fabriquer nos écrans, il faut beaucoup de ressources : en eau ou en métaux parfois rares qui viennent de mines aux conditions de travail qui laissent à désirer. Les transporter à travers le monde est très polluant et enfin, il faut beaucoup d'énergie pour les utiliser et stocker leurs données.  Si on combine tout cela, le secteur numérique est responsable de 4% des émissions de gaz à effet de serre.  

Renoncer à cette technologie ? 

L'étude nous apprend aussi qu'il ne reste plus que 12 ans de réserve pour l'antimoine, une substance chimique nécessaire au fonctionnement de nos objets électroniques. Alors que faire pour ne pas polluer ? On évite de s'acheter le dernier Iphone, on conserve son smartphone au-delà des 2 ans en moyenne et quand il tombe en panne, on l'achète reconditionné. Aujourd'hui, la France ne sait pas les recycler : seulement 6% des smartphone le sont. Les chercheurs recommandent aussi de privilégier les vidéo projecteurs plutôt que les écrans plats.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu