Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Chiffre du jour

Chiffre du jour : nous consommons 12 tonnes de CO2 équivalent par an

-
Par , France Bleu Vaucluse

Nous sommes en pleine semaine de l'environnement, c'est le moment de s'interroger sur notre empreinte carbone. Déplacements, chauffage, repas : nous consommons 12 tonnes de CO2 équivalent par an. C'est trop. L'université d'Avignon met en ligne, cette semaine, des ateliers pour réduire notre impact.

La semaine de l'environnement, sept jours pour réfléchir à notre empreinte carbone
La semaine de l'environnement, sept jours pour réfléchir à notre empreinte carbone © Radio France - Noémie Guillotin

Douze tonnes de CO2 équivalent par an : c'est ce que chacun d'entre nous consomme dans la vie de tous les jours, en mangeant, en se déplaçant, en chauffant la maison... Et  c'est beaucoup trop ! Pour préserver la planète, il faudrait qu'on se limite chacun à 1,8 tonne. C'est le calcul du GIEC, le groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat. 

L'université d'Avignon profite donc de la semaine de l'environnement, du 5 au 10 avril, pour mettre en ligne des ateliers destinés à réfléchir à notre consommation... et à la faire baisser.  En collaboration avec les associations Latitudes, SAJES et BANG, elle propose notamment un "carbonomètre", pour nous aider à prendre de nouveaux réflexes.

Changer de réflexes

Il y a des choses simples à adopter : prendre le train plutôt que le volant. Un trajet Paris-Marseille en TGV consomme 3,5 kilos de CO2 équivalent alors qu'en voiture, la facture atteint les 200 kilos.

On peut aussi réfléchir à deux fois avant de changer son ordinateur, qui représente à lui seul 150 kilos de CO2 équivalent. Et puis éviter de manger de la viande à tous les repas : une assiette avec une belle tranche de bœuf ou de veau représente 6,5 kilos de CO2 équivalent alors qu'une salade végétarienne, c'est 500 grammes. 

Vous voulez en savoir plus ? Rendez-vous toute cette semaine sur le site de l'université d'Avignon.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess