Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement
Dossier : Chiffre du jour

Chiffre du jour : six oiseaux blessés par des tirs de chasse recueillis au centre de Buoux

-
Par , France Bleu Vaucluse

Le centre de sauvegarde de la faune sauvage de Buoux ne chôme pas. Depuis le début de la chasse, il a accueilli six oiseaux blessés par des tirs de chasse. La LPO affirme qu'il s'agit d'espèces protégées.

Photo d'illustration d'un héron
Photo d'illustration d'un héron © Radio France - Cyrille Ardaud

Buoux, France

Depuis l'ouverture de la chasse en septembre, six oiseaux ont été accueillis dans un piteux état, au centre de sauvegarde de la faune sauvage de Buoux (Vaucluse), dans le Luberon. Ils ont été recueillis criblés de plomb, blessés par des tirs de fusils. Il s'agit de tirs illégaux précise la LPO, la ligue de protection des oiseaux, qui ont selon elle touché des espèces protégées. Dans un communiqué, elle détaille le sort des ces oiseaux, comme ce faucon, cet épervier ou ce héron cendré morts de leurs blessures peu de temps après leur arrivée. 

L'association raconte aussi les mésaventures d'une grue cendrée, laissée pour morte du côté de Roquebrune, dans les Alpes-maritimes. Vingt-trois plombs ont été découverts dans sa carcasse, comme le révèlent les radiographies. L'oiseau n'a jamais pu arriver en Camargue, son lieu de migration.   

Relâcher d'un hibou grand-duc 

Mais le centre de Buoux s'occupe aussi d'oiseaux qui finissent par aller bien, comme ce hibou grand-duc, relâché ce mardi à Mérindol. C'était pourtant mal parti. Il est arrivé dans le centre il y a deux mois, après avoir été sauvé de la noyade à la Seyne-sur-Mer, dans le Var. C'est à la tombée de la nuit qu'il a retrouvé l'air libre. La LPO tient à le relâcher en bord de Durance pour qu'il s'habitue à ce territoire avant qu'il ne retrouve son espace de chasse habituel.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu