Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Clermont-Ferrand : bientôt une plateforme pour acheter du matériel de construction recyclé

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Des tuiles de l'ancien Hôtel Dieu, des fenêtres du quartier Saint-Jacques, des vitres du chantier des Carmes de Michelin, Métabatik, la plateforme de recyclage s'équipe petit à petit avant son ouverture au public le mois prochain.

Adeline et Damien, les deux salariés de Métabatik nous présentent les tuiles de l'Hôtel Dieu.
Adeline et Damien, les deux salariés de Métabatik nous présentent les tuiles de l'Hôtel Dieu. © Radio France - Claudie Hamon

Situé sur un ancien site de compostage et de biodéchets du Valtom, Métabatik prépare son ouverture au public. Lauréat du budget participatif du département du Puy-de-Dôme, sa plateforme de 2000 m² se remplit petit à petit. Il reste encore à installer des Algeco pour abriter les bureaux de la plateforme. Construire des abris pour les matériaux. Des équipements financés grâce au projet du budget Eco-citoyen du Puy-de-Dôme 2020. 

Du matériel de construction à petit prix

Il y a déjà des tuiles de l'ancien Hôtel Dieu, des vitres de la verrière du siège Michelin aux Carmes et des fenêtres presque neuves avec des volets roulants fonctionnels provenant d'une démolition du quartier Saint-Jacques. Du matériel vendu à petit prix et qui pourra durer encore longtemps. 

La plateforme Métabatik sur le site du Valtom.
La plateforme Métabatik sur le site du Valtom. © Radio France - Claudie Hamon

"Les artisans pourront y déposer du matériel provenant de leurs chantiers de démolition," précise Damien, salarié de la plateforme, "on va essayer aussi de travailler avec les distributeurs afin de récupérer leurs fins de série. On espère ouvrir au public courant avril. Pour acheter ici, il faut adhérer à l'association. On a déjà une vingtaine d'adhérents, des particuliers, des groupes de déconstruction, des architectes intéressés par le réemploi."

Les vitres récupérées du chantier Michelin aux Carmes.
Les vitres récupérées du chantier Michelin aux Carmes. © Radio France - Claudie Hamon
Logo Métabatik
Logo Métabatik - @Métabatik

Une dimension sociale

En discutant avec Damien et Adeline, architecte de métiers, nouvellement embauchée à Métabatik, je comprends très vite qu'il y a une différence entre démolition et déconstruction. "J'ai été embauchée pour sensibiliser les particuliers et les collectivités au réemploi," explique Adeline. "En plus, nous souhaitons organiser nous mêmes les chantiers de dépose en intégrant des personnes en insertion. Notre entreprise a une dimension écologique mais aussi sociale."

Démolir en préservant les matériaux, voilà le défi à venir des chantiers de déconstruction. "La dépose est un vrai métier," affirme Damien. "Certaines vitres récupérées du chantier des Carmes de Michelin nous sont parvenues cassées. C'est pour ça qu'on va s'occuper nous mêmes de la récupération de matériaux. Cela va permettre à des gens d'apprendre un nouveau métier et de travailler longtemps, vu les constructions en cours à Clermont-Ferrand."

L'économie circulaire a de beaux jours devant elle. D'autres défis attendent Métabatik comme porter la bonne parole auprès des constructeurs pour concevoir des bâtiments "réemployables". Cela s'appelle l'éco-construction. 

Si vous souhaitez participer à l'aventure Métabatik, l'adhésion  vous coûtera 10 euros. Des portes ouvertes de la plateforme de recyclage sont prévues en avril, via le site du réseau des éco-constructeurs Twiza

#MaSolution

Vous avez repéré ou imaginé une solution pour améliorer le quotidien autour de chez vous ? Vous avez identifié des besoins locaux et vous avez des idées pour y répondre ? Avec “Ma solution”, France Bleu vous donne la parole : partagez votre expérience, signalez les initiatives les plus utiles, faites vos propositions et donnez votre avis sur celles des autres. La solution, c’est vous !

Pour afficher ce contenu Make org, vous devez accepter les cookies Mesure d'audience.

Ces cookies permettent d’obtenir des statistiques d’audience sur nos offres afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus. 

Gérer mes choix
Choix de la station

À venir dansDanssecondess