Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Clermont-Ferrand : l'arbre de la place de Jaude devenu porteur de messages pour la planète

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

A l'initiative de trois associations (Alternatiba, Cocon et Extinction Rébellion), les passants clermontois ont été invités à exprimer leurs voeux sur des bouts de tissu, et à les accrocher à l'arbre, situé en face des galeries Lafayette, place de Jaude, à Clermont-Ferrand.

L'arbre de la place de Jaude recouvert de morceaux de tissu, où sont inscrits les voeux des passants.
L'arbre de la place de Jaude recouvert de morceaux de tissu, où sont inscrits les voeux des passants. © Radio France - Léo Corcos

L'action est à l'initiative d'associations écologiques, mais il n'y a pas que des messages liés à l'environnement sur l'arbre. Certains ont pensé à la nature, demandant à "respecter la nature et son harmonie avant notre profit personnel", ou "d'arrêter de jeter le compost à la poubelle". Mais d'autres ont demandé "plus de paix et d'amour", ou même "de trouver l'âme soeur", ou encore "d'avoir des enfants" ! Des propos qui réjouissent les militants, satisfaits de la réception des Clermontois. "On n'a rien à leur vendre, si ce n'est du rêve et des voeux", sourit Agnès, qui milite pour Alternatiba.

Objectif : avoir 1000 voeux accrochés à l'arbre d'ici samedi soir. Une opération définie comme une "rencontre entre citoyens et leurs préoccupations. L'idée, en arrêtant les passants, c'est de voir ce qui est au centre de leurs préoccupations, leurs convictions pour l'avenir, et ce qui donne envie de se battre, pourquoi il y a un espoir", selon Valentin, de l'association Cocon. Avec, en sous-texte, un message de justice sociale et environnementale. "L'idée aussi, c'est de montrer qu'on peut faire la place de Jaude autrement. En été, on ne peut pas y être : dalles brûlantes, aucun endroit pour s'abriter...", continue Agnès.

Le choix du tissu, également, n'était pas anodin. "C'est plus léger, et ça rappelle le côté environnemental, arbre. C'était en adéquation avec nos convictions", explique une autre militante.

Un compost a aussi été mis en chantier. Il a été établi juste à côté de l'arbre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu