Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Colmar : les riverains de la rue Charles-Grad s'opposent à l'abattage de 18 tilleuls

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Dans le quartier Saint-Joseph de Colmar, des riverains se mobilisent contre l'abattage de 18 tilleuls. La mairie a pris cette décision, car ils sont dangereux et ils peuvent tomber à tout moment. Deux expertises ont été diligentées, mais les habitants de la rue Charles-Grad ne sont pas convaincus.

Les 18 tilleuls jugés dangereux par la mairie doivent-être abattus, selon deux expertises
Les 18 tilleuls jugés dangereux par la mairie doivent-être abattus, selon deux expertises © Radio France - Guillaume Chhum

A Colmar, des riverains de la rue Charles-Grad  ne décolèrent pas, ils s'opposent à l'abattage de 18 tilleuls qui ont plus d'une quarantaine d'années. La mairie a pris cette décision, car, pendant les travaux effectués sur la chaussée, ils ont constaté que ces arbres, qui ont plus d'une quarantaine d'années, n'ont pas de racines d'ancrage et peuvent poser des problèmes de sécurité et tomber. 

L'abattage devrait-être effectué dans les prochains jours, les riverains font tout pour ralentir les opérations

Deux expertises préconisent l'abattage des tilleuls 

Deux expertises ont été menées : la première préconisait l'abattage de 8 arbres sur 18, la deuxième, plus sévère encore,  propose l'abattage de tous les arbres. Les riverains ne sont pas convaincus par ces deux expertises, ils font circuler des pétitions et ont envoyé des courriers au maire de Colmar, Eric Straumann, mais aussi au préfet du Haut-Rhin. 

Les riverains opposés à l'abattage de 18 tilleuls rue Charles-Grad à Colmar
Les riverains opposés à l'abattage de 18 tilleuls rue Charles-Grad à Colmar © Radio France - Guillaume Chhum

Reportage sur ce bras de fer entre la mairie de Colmar et des riverains de la rue Charles-Grad à propos des tilleuls

Pour Valdemar Idczak, le président de l'association des "18 tilleuls" qui vient de se constituer : " Nous proposons de choisir un arbre, conjointement avec les services des espaces verts, de l'abattre et de creuser pour voir si effectivement il y a un problème d'ancrage et si il y a un problème de chignonnage. Si il y a vraiment ce problème, nous nous inclineront. " L'association espère que la mairie fasse un geste dans leur sens, ils se sont rapprochés du GNSA, le Groupe National de Surveillance des Arbres, mais aussi d'Alsace Nature. 

Les plus beaux tilleuls de Colmar 

Fort de ces deux expertises, Christian Meistermann, l'adjoint à la mairie de Colmar, en charge des espaces verts martèle qu'il faut abattre ces tilleuls :" Le couperet est tombé, ces arbres sont dangereux. Le devoir des élus, c'est d'assurer la sécurité de ses concitoyens. Cela ne nous fait pas plaisir, mais on a découvert un vrai danger, " souligne l'élu. Selon la deuxième expertise : " Ces arbres, il y en a eu beaucoup de plantés pendant cette période, et ont donc, un effet de bombe à retardement : ils arrivent à grandir, et, à partir d’une certaine taille, tombent sans prévenir, faute d’encrage approprié. " 

La mairie va prochainement associer les habitants au choix d'une nouvelle espèce, pour remplacer les tilleuls. 

Jean-Louis Huberschwiller, un habitant de la rue Charles-Grad, ne conçoit pas cet abattage. Les tilleuls font partie du paysage, ils protègent de la chaleur et font de l'ombre" Ma famille habite la rue depuis plus de cent années, C'est la plus belle allée de tilleuls à Colmar et c'est dommage de devoir les abattre." 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess