Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Charente-Maritime : le premier site de déconstruction de vieux bateaux est opérationnel à Périgny

-
Par , France Bleu La Rochelle, France Bleu

Depuis le 1er janvier dernier, comme pour l'électroménager, il existe maintenant une filière professionnelle de déconstruction et de recyclage des bateaux. Des centres agréés de l'association pour la Plaisance Eco–Responsable les récupèrent et les valorisent, comme à "Envie" à Périgny.

Bateau en cours de démontage à "Envie" à Périgny
Bateau en cours de démontage à "Envie" à Périgny © Radio France - Gérald Paris

Charente-Maritime, France

Avant la mise en place d'une filière de recyclage et de déconstruction de bateaux de plaisance hors d'usage en France, il fallait compter au moins 1.500 à 3.500 euros pour un bateau de 9 à 10 mètres. Aujourd'hui, l'État a balisé le parcours de ces vieux bateaux. C'est gratuit, puisqu'à chaque achat de bateau ou à chaque immatriculation, une taxe est payée, et c'est cette taxe qui permet ensuite de financer sa fin de vie, de façon éco-responsable.

Pas de frais donc sur ce point-là, reste juste à la charge du propriétaire du bateau les frais de transport, environ 500 euros pour un bateau de taille moyenne. Mais une fois acheminé dans un centre agréé, que devient ce bateau ? Nous sommes allés à Périgny pour en savoir plus, sur le site "Envie". 

Pièces démontées du bateau à Périgny - Radio France
Pièces démontées du bateau à Périgny © Radio France - Gérald Paris

A Périgny, en vitesse de croisière, le site "Envie" devrait démonter jusqu'à deux bateaux par jour

"Envie", est le premier site agréé de déconstruction et de recyclage de bateaux en Charente-Maritime. Il y en a 19 aujourd'hui en France, 24 à la fin de l'année. L'APER, l'Association pour la Plaisance Eco–Responsable est chargée de cette filière. Les objectifs sont ambitieux.  À Périgny, en vitesse de croisière, le site "Envie" devrait démonter jusqu'à deux bateaux par jour. Cette société qui emploie déjà 25 personnes en insertion pour donner une deuxième vie à des télévisions ou des lave-linge pourrait très vite recruter 5 à 10 personnes de plus grâce à cette filière "bateaux".

Quand le bateau arrive, il est désossé. Les bois, ou autres matières en aluminium sont triés, et valorisés. Des panneaux en particule pour le bois, d'autres matières seront elles rénovées, et peut-être revendues pièce par pièce pour être utilisées sur d'autres bateaux.  

Pièces démontées du bateau à Périgny. - Radio France
Pièces démontées du bateau à Périgny. © Radio France - Gérald Paris

À terme, on se dirige vers 100% de matières recyclées - Guillaume Arnaud Deslion -

A elle toute seule, la coque en fibre de verre pèse plus d'une tonne. Décontaminée, elle sera ensuite broyée puis enfouie, mais dès l'année prochaine, cette fibre concassée trouvera elle aussi un autre chemin de recyclage. Elle pourrait très bien être mélangée à du plastique pour confectionner des sièges ou même des bornes de géomètre. 

Dans les cinq prochaines années, 20.000 à 25.000 bateaux seront déconstruits et recyclés en France

Les idées ne manquent pas. "On tâtonne encore aujourd'hui, avec des essais encore en cours sur d'autres sites de recyclage de bateaux, mais à terme, on se dirige vers 100% de matières recyclées." "Il faut savoir", rajoute Guillaume Arnaud Deslions, le délégué général de l'APER l'éco organisme chargé de la déconstruction des bateaux en France, que "notre pays est le premier au monde à mettre en place une filière organisée pour le démontage et le recyclage des bateaux." 

Pour les cinq prochaines années, 20.000 à 25.000 bateaux seront déconstruits et recyclés en France. Pour connaître les démarches pour faire recycler votre bateau, ou pour trouver le site agréé le plus proche de chez vous, c'est sur le site de l'APER.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu