Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
L'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing est mort à l'âge de 94 ans "des suites du Covid"

Confinement : cette Rennaise ramasse les déchets pour l'opération "nettoie ton kilomètre"

-
Par , France Bleu Armorique

A l'occasion de la semaine européenne de réduction des déchets, l'association "Eaux et rivières de Bretagne" propose de participer à l'opération "nettoie ton kilomètre". Lucie a ramassé un sac de 30 litres en moins de 45 minutes autour de la dalle du Colombier à Rennes (Ille-et-Vilaine).

Lucie participait à l'opération pour la première fois et et compte déjà recommencer, peut-être même sur le chemin du travail.
Lucie participait à l'opération pour la première fois et et compte déjà recommencer, peut-être même sur le chemin du travail. © Radio France - Maxime Glorieux

Profiter de sa balade quotidienne d'une heure pour ramasser les déchets dans un rayon d'un kilomètre autour de chez soi. A l'occasion de la semaine européenne de réduction des déchets, l'association "Eaux et rivières de Bretagne" propose de participer à l'opération "nettoie ton kilomètre", qui fait le buzz sur les réseaux sociaux.  

Je pense qu'il y a encore de quoi faire dix fois ça facilement dans mon périmètre

A Rennes, Lucie a relevé le défi autour de la dalle du Colombier...beaucoup plus rapidement qu'elle ne le pensait. "C'est impressionnant, on a fait quelques rues, je ne suis pas allé à plus de 100 mètres de chez moi et je reviens avec un sac hyper plein. Je pense qu'il y a encore de quoi faire dix fois ça facilement dans mon périmètre."

Lucie a ramassé près d'une centaine de mégots de cigarette en moins de trois quarts d'heure.
Lucie a ramassé près d'une centaine de mégots de cigarette en moins de trois quarts d'heure. © Radio France - Maxime Glorieux

La plupart des déchets ramassés sont des mégots de cigarettes, une quarantaine dans le sac de Lucie en moins de dix minutes de promenade. Certains sont à quelques centimètres d'une poubelle. "Ça montre que les gens n'ont pas le réflexe d'attendre la prochaine poubelle pour les jeter... ils doivent penser que c'est biodégradable", s'interroge cette Rennaise. Un mégot peut pourtant mettre jusqu'à deux ans avant de se décomposer. 

Des canettes, du verre... et des piles

Peu de masques retrouvés par terre mais un large éventail de déchets, avec quelques surprises : "Une attestation de déplacement... ! Il y a même le nom de la personne, on pourrait la retrouver si l'on poussait le vice", s'amuse Lucie. Elle a également ramassé des piles, des canettes, des bouts de plastiques, des gobelets, et même des morceaux de verre... Rien ne l'arrête, simplement équipée d'un gant de cuisine. La majorité des déchets se trouvent dans les rares coins de verdure. "Même pour les pouvoirs publics, ça n'encourage pas à faire plus d'espaces verts sachant qu'ils auront plus de travail de nettoyage", regrette-t-elle.

Se baisser pour ramasser, c'est plus physique que de marcher, donc c'est double intérêt !

C'est la première fois que cette cheffe de projet dans une banque se prête au jeu, même si elle a déjà participé à des nettoyage de plages. Elle prévoit déjà de recommencer, et tant pis si son mari ne veut pas la suivre... "Quand il ne veut pas venir avec moi et que je n'ai pas envie de me promener comme ça sans but, c'est l'occasion. C'est possible aussi en revenant du travail. Le fait d'y aller avec un objectif vertueux de nettoyer son environnement direct, parce que dans l'absolu c'est vraiment juste à côté de chez nous, c'est motivant. Et en plus, se baisser pour ramasser, c'est plus physique que de marcher, donc c'est double intérêt !"

Vous pouvez, vous aussi, participer à l'opération "nettoie ton kilomètre" en envoyant la photo de ce que vous avez ramassé à l'association "Eaux et rivières de Bretagne" à l'adresse email ntk@eau-et-rivieres.org. L'opération a été initialement lancée par Benjamin de Molliens, un breton exilé à Marseille. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess