Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Confinement : les pompiers des Landes rappellent qu'il ne faut pas brûler ses déchets végétaux

-
Par , France Bleu Gascogne, France Bleu

Confinés chez eux et profitant du beau temps, de nombreux Landais s'occupent de leur jardin et produisent des déchets verts. Les pompiers des Landes rappellent qu'il est interdit de brûler ses déchets végétaux, car le risque d'incendie est très important.

Les pompiers landais interviennent régulièrement pour des incendies causés par des personnes qui ont brûlé leurs déchets verts. (Photo d'illustration)
Les pompiers landais interviennent régulièrement pour des incendies causés par des personnes qui ont brûlé leurs déchets verts. (Photo d'illustration) © Radio France - Aurélie Lagain

Ne brûlez pas vos déchets verts ! C’est le message de prévention que les pompiers des Landes veulent rappeler. En cette période de confinement et avec le beau temps, les Landais ont tendance à s’occuper de leur jardin et donc à produire des déchets végétaux. 

Mais il est interdit de les brûler car le risque d’incendie en forêt est important en ce moment, explique le lieutenant-colonel Jean-Yves Perez, conseiller technique feux de forêt : "C'est tout à fait normal que les gens entretiennent leur jardin et leur tour de maison. Mais attention : depuis le 20 avril 2016, le règlement interdépartemental de protection de la forêt contre les incendies interdit tout feu nu en forêt, toute l'année". Il rappelle d'ailleurs que les amendes peuvent aller de 135 à 750 euros.

"Les conséquences peuvent être dramatiques"

"Quand on met le feu à la forêt, cela peut être quelques mètres carrés comme plusieurs centaines, voire milliers d'hectares, surtout à cette époque de l'année", précise Jean-Yves Perez. Avant d'ajouter : "Et là, les conséquences peuvent être dramatiques pour les personnes qui ont laissé partir le feu".

Le lieutenant-colonel ne manque pas d'anecdotes malheureuses en ce sens : "Je me souviens de quelqu'un, dans un petit village, qui construisait sa maison. Il a fait brûler quelques cartons, sauf qu'il y avait du vent. Il a mis le feu au terrain voisin, qui était forestier. En brûlant un carton, il a brûlé 25 hectares de pins. L'homme connaissait son voisin, il connaissait le propriétaire et c'est le propriétaire qui lui avait vendu le terrain pour construire sa maison. Vous imaginez la situation..." 

Jean-Yves Perez conseille ainsi aux personnes qui veulent nettoyer leur jardin de stocker leurs déchets provisoirement, "de faire du compostage si c'est possible", et d'attendre la réouverture des déchèteries pour s’en débarrasser. "Je leur fais confiance, je sais qu'ils vont nous entendre."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu