Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Confinement : on respire mieux près des grands axes de circulation en Auvergne-Rhône-Alpes

On s'en doutait, les chiffres le prouvent. La pollution automobile a baissé le long des grands axes pendant le confinement dans la région Auvergne-Rhône-Alpes. Avec moins 72% d'oxyde d'azote en mars, Grenoble connaît la plus forte baisse de la région, suivie de Clermont (-67%) et Annecy (-66%).

Confinement : on respire mieux près des grands axes de circulation en Auvergne-Rhône-Alpes (illustration) Confinement : on respire mieux près des grands axes de circulation en Auvergne-Rhône-Alpes (illustration)
Confinement : on respire mieux près des grands axes de circulation en Auvergne-Rhône-Alpes (illustration) © Maxppp - -

Le réseau de surveillance de la qualité de l'air Atmo France constate une nette diminution de la pollution automobile partout en France (entre -30% et -75%) et appelle à maintenir ces résultats positifs quand le déconfinement sera engagé. C'est un des bénéfices du confinement, outre la limitation de la circulation du coronavirus, les émissions d'oxydes d'azote (NOx )*  dans l'air sont en forte baisse du fait de la chute du trafic routier. D'après les mesures d'Atmo France, depuis un mois, la pollution de l’air liée au trafic routier a été aussi faible voire inférieure aux niveaux habituellement mesurés un dimanche.

Publicité
Logo France Bleu
Baisse des niveaux d'oxydes d'azote en mars avant et après le confinement - Atmo AuRA

Entre -54% et -72 % en Auvergne-Rhône-Alpes 

Dans la région, les villes de Grenoble, Clermont-Ferrand et Annecy sont celles qui connaissent les plus fortes diminutions.  Dans le détail :

  • -72% des émissions d'oxydes d'azote à Grenoble
  • -67% à Clermont-Ferrand
  • -66% à Annecy
  • -63% à Lyon
  • -62% à Saint-Etienne
  • -56% à Valence
  • -54% à Chambéry
Attention au retour de la pollution automobile avec le déconfinement, prévient Atmo AuRA - Atmo Auvergne-Rhône-Alpes

Mais cette embellie de la qualité de l'air risque d'être anéantie avec le déconfinement, la reprise de l'activité économique et du trafic routier, prévient Atmo Auvergne-Rhône-alpes qui invite les citoyens à changer leurs habitudes de mobilité grâce à la poursuite du télétravail quand c'est possible et le recours aux mode de déplacements doux  (marche à pied, vélos, trottinettes, ...).

Entre -30 et -75% en France 

Cette baisse importante de la pollution automobile se constate dans la France entière, mais principalement dans les grandes agglomérations (-73% dans la région parisienne, -70% dans l'agglomération de Toulouse, -69% dans les agglomérations de Marseille et Nice, -68% à Toulouse, etc).

Une baisse de la pollution dans toutes les grandes agglomérations - Atmo AuRA

___________________________________
*Les NOx regroupent le monoxyde d’azote (NO) et le dioxyde d’azote (NO2) exprimés en µg/m3 équivalent NO2. La source principale d’émission de NOx en ville est le trafic routier pour plus de deux tiers. Indicateurs de pollution du trafic routier, ces polluants sont règlementés par la législation européenne. Leur surveillance sur le territoire est obligatoire et le NO2 est une espèce particulière suivie en raison de sa toxicité.

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu