Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Consigner pour sauver la planète

-
Par , France Bleu Provence

Trier, réparer, consigner, réutiliser, recycler... Après un sommet sur l'urgence climatique à l'ONU et de nouvelles données très inquiétantes, le projet de loi anti-gaspillage et pour une économie circulaire pour une consommation propre est examiné par le Sénat. Parmi les solutions, la consigne.

L'Ecobox permet d'échanger ses bouteilles en plastique contre un bon d'achat
L'Ecobox permet d'échanger ses bouteilles en plastique contre un bon d'achat © Radio France - Alexandre Blanc

Marseille, France

La France produit cinq tonnes de déchets par an et par personne, dont 600 kilos de déchets ménagers. Il s’agit de renforcer le principe du pollueur-payeur en l'étendant à de nouveaux secteurs : jouets, matériaux de construction, articles de sports, de bricolage, ou encore lingettes ou produits du tabac. 

Parmi les solutions, la consigne. Non pas pour le recyclage du plastique ou du verre mais pour une réutilisation, comme c’était le cas dans les années 1950 à 1970. Cela concernait le verre. 

Contrairement à l’usage du plastique et du verre perdu, c’est-à-dire recyclé, le verre réutilisé est beaucoup plus écologique. Son impact environnemental est très réduit par rapport à celui du verre recyclé : -79 % de gaz à effet de serre, mais aussi 75 % d’énergie et 33 % d’eau économisés par rapport au recyclage. 

Avantage financier aussi pour les collectivités : la récupération du verre et sa revente à des verriers rapporte moins une fois le verre  concassé. Intérêt de la consigne : revendre le verre plus cher, avec des bouteilles entières.

Aujourd’hui le nettoyage de la bouteille est élevé : 20 à 30 centimes. Mais attention il est très vite rentabilisé. Une même bouteille en verre coûte en moyenne 50 centimes d’euros, elle peut être réutilisée de 20 à 30 fois sur une décennie. Du coup, plus besoin de racheter de bouteilles neuves auprès d’un verrier. 

Et puis, élément non négligeable, le consommateur bénéficie d’un bon d’achat de 20 centimes par bouteille déposée dans une machine à déconsigner. Monoprix en possède. En Alsace par exemple, environ 30 % des grandes surfaces en sont équipées, beaucoup moins en Provence.

Choix de la station

France Bleu