Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Contestation toujours aussi vive contre le projet Décathlon au nord de Montpellier

-
Par , France Bleu Hérault

Une cinquantaine de membres du collectif Oxygène rassemblés ce mardi matin devant le tribunal administratif de Montpellier où un recours déposé contre le projet Oxylane à Saint-Clément-de-Rivière était examiné. Le rapporteur public a demandé au tribunal de rejeter ce recours. Décision dans 15 jours.

Le  collectif Oxygène devant le tribunal administratif
Le collectif Oxygène devant le tribunal administratif © Radio France - Sébastien Garnier

Montpellier, France

Depuis plusieurs années, les membres du collectif Oxygène  se battent contre un projet Oxylane, projet de centre commercial porté par Décathlon sur la commune de Saint-Clément-de-Rivière. "Un projet inutile et néfaste pour l'environnement qui va détruire 25 hectares de terres agricoles et naturelles" disent les opposants. 

Marie Sellier membre de I boycott Montpellier assoc qui appelle au boycott des multinationales aux pratiques non éthiques. Elle conteste de ce projet Oxylane et est déçue des conclusions du rapporteur public

Plusieurs recours ont été déposés, le dernier, contre l'arrêté préfectoral de juin 2015 autorisant le projet, était examiné ce mardi matin par le tribunal administratif de Montpellier. Le collectif dénonce les risques d'inondations, l'insuffisance de l'alimentation en eau potable ou encore  les  effets néfastes sur la faune. "Ce projet est précurseur, il a longuement été réfléchi en amont afin de répondre à toutes les exigences environnementales d'aujourd'hui" rétorque maître Louche l'avocat de Décathlon. 

Maître Antoine Louche avocat de Décathlon

Le soutien des candidats à la mairie de Montpellier 

Mardi matin, une cinquantaine d'opposants se sont rassemblés à l'heure de l'audience  lors de laquelle le rapporteur public a demandé au tribunal de rejeté le recours en question. Le tribunal rendra son jugement dans quinze jours.  

"Un emploi créé dans ce type de zone  détruit trois emplois de proximité, je suis donc là aussi pour soutenir les commerçants du centre-ville de Montpellier." (Clothilde Ollier candidate EELV à la mairie de Montpellier)

Plusieurs candidats aux municipales à Montpellier étaient présents pour soutenir le collectif Oxygène : Clothilde Ollier d'EELV qui parle d'une "catastrophe écologique puisqu'on va couler des tonnes de béton sur la ceinture verte de Montpellier", François Galabrun, le porte-parole du collectif "Nous Sommes", qui estime qu'il est encore temps d'abandonner ce projet, et Mickael Delafosse la candidat de la gauche. Ce dernier dénonce "un projet d'un autre âge, un modèle daté mauvais pour l'environnement et pour le commerce de centre ville qu'il entend défendre". 

François Galabrun porte parole du collectif Nous Sommes

Mickaël Delafosse dit son hostilité à ce projet Oxylane

Reportage de Sébastien Garnier devant le tribunal administratif de Montpellier

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu