Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Convention citoyenne pour le climat : tirage au sort par téléphone pour trouver 150 participants

-
Par , France Bleu

C'était l'une des promesses d'Emmanuel Macron à l'issue du grand débat : mettre sur pied une "convention citoyenne pour le climat", réunir des citoyens tirés au sort pour faire des propositions en matière d'énergie, de transports, d'environnement. Le recrutement des 150 citoyens commence ce lundi.

Emmanuel Macron lance l'idée de la convention citoyenne pour le climat lors la conférence de presse à l'issue du Grand Débat national
Emmanuel Macron lance l'idée de la convention citoyenne pour le climat lors la conférence de presse à l'issue du Grand Débat national © AFP - LUDOVIC MARIN

Vous risquez de recevoir un coup de fil dès ce lundi pour vous proposer de participer à la "convention citoyenne pour le climat". Emmanuel Macron l'avait annoncé en avril dernier en conclusion du grand débat. Le président de la République avait lancé l'idée d'un conseil avec des citoyens tirés au sort. Cette convention devait débuter en juin, mais finalement c'est ce lundi qu'elle se met en place.

300.000 coups de téléphone au hasard

Chacun d'entre nous peut être tiré au sort. C'est un ordinateur qui choisit de façon aléatoire parmi 300.000 numéros de téléphone. Harris Interactive prévoit quinze jours pour trouver les 150 membres de la convention.  

Mais si vous êtes tiré au sort cela ne signifie pas que vous serez obligatoirement sélectionné. Il y aura plusieurs critères pour que cette convention soit représentative des Français. Il est prévu 52 % de femmes pour 48 % d’hommes, six tranches d'âges, toutes les catégories socio-professionnelles et géographiques. Le comité d’organisation prévoit aussi 40 places réservées à des citoyens sans diplômes ou seulement détenteurs du niveau brevet.

Formé et défrayé

Bien sûr vous pouvez refuser de participer, mais si vous acceptez et que vous êtes retenu, vous devrez vous rendre disponible pour six week-end de trois jours à Paris. La première convention devrait se tenir le premier week-end d'octobre (les 4, 5 et 6 octobre).

Vous serez défrayé à l'image des jurés d’assise au tribunal avec une indemnité de 86 euros. Mais ce ne sera pas de tout repos, vous serez formé, avec des vidéos et des rencontres avec des experts. Vous aurez toutefois le temps de la réflexion avec trois semaines entre chacun des six week-end à Paris. 

Réduire nos émissions de gaz à effet de serre de 40 % 

La convention citoyenne doit répondre à une question : comment diminuer d’au moins 40 % les émissions de gaz à effet de serre françaises à brèves échéances ? Ces 150 citoyens seront libre de faire toutes les propositions qu'ils jugent utiles sur les secteurs des transports, de l’agriculture et du logement, trois postes importants dans nos émissions de gaz à effet de serre. 

Les 150 citoyens remettront leurs conclusions et propositions courant février prochain.

Que vont devenir ces propositions ? 

Emmanuel Macron a promis d'étudier chacune des propositions du comité citoyen pour le climat. Elles pourront même être soumises au parlement, voire donner lieu à un référendum.   

Mais certain, comme Greenpeace ou le Réseau action pour le climat, craignent que cette nouvelle instance supplémentaire repousse un peu plus le moment où l'on va prendre des décisions concrètes.

Choix de la station

France Bleu