Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Corrèze : reconnaissance de catastrophe naturelle après les inondations du début février

-
Par , France Bleu Limousin

Par un arrêté interministériel, les communes d’Argentat-sur-Dordogne et Hautefage ont été reconnues en état de catastrophe naturelle après les fortes pluies le 1er février et le 2 février 2021. Les habitants concernés ont 10 jours pour déclarer auprès de leur compagnie d’assurance leurs pertes.

Les fortes pluies du début février ont fait déborder la Dordogne.
Les fortes pluies du début février ont fait déborder la Dordogne. © Radio France - Philippe Graziani

Les habitants victimes des inondations en Corrèze peuvent être soulagés, un arrêté interministériel reconnait "l'état de catastrophe naturelle". Le cumul des fortes pluies avait entraîné des crues de la Dordogne et des coulées de boues du 1er février et du 2 février 2021.

Cette déclaration concerne les communes d'Argentat-sur-Dordogne et d'Hautefage. Les habitants ont désormais 10 jours pour estimer les pertes auprès de leur assurance afin de se faire indemniser.

De l'eau dans les maisons, des dégâts dans les jardins

Au final, la préfecture avait initialement estimée à une grosse dizaine de maisons qui avaient été réellement inondées à Argentat-sur-Dordogne après la crue exceptionnelle de la Maronne. Autre cas relevé ce jour là, le jardin d'un habitant de Basteyroux, en bordure de la Maronne, a disparu. "On avait un cabanon avec des vélos, la piscine est éclatée, on n'a plus de grillage, on n'a plus de portail. Tout est parti" avait-il raconté à notre reporter Philippe Graziani.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess