Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Côte-d'Or : la période de la chasse aux sangliers prolongée jusqu'au 31 mars

-
Par , France Bleu Bourgogne

La chasse du sanglier prolongée jusqu'au 31 mars. Une autorisation délivrée par décret de la préfecture pour réguler le nombre de sangliers, encore trop nombreux selon les chasseurs.

Sangliers
Sangliers © Radio France - Emmanuel Claverie

La chasse du sanglier est prolongée jusqu'au 31 mars. Une autorisation délivrée par décret de la préfecture, le 28 février. Un mois de plus pour permettre aux chasseurs de réguler le nombre de sangliers dans le département.

"Ils sont trop nombreux" - Pascal Sécula 

"Ils sont encore trop nombreux, témoigne Pascal Sécula, président de la fédération des chasseurs de Côte-d'Or. Avec le réchauffement climatique, tous les petits sangliers qui disparaissaient au mois de décembre ne disparaissent plus. Le seul moyen de les réguler, c'est la chasse."

"Afin d’enrayer la dynamique des populations de sangliers, espèce très abondante sur l’ensemble du territoire français et responsable d’importants dégâts agricoles, le décret n°2020-59 du 29 janvier 2020 relatif à la chasse du sanglier donne la possibilité dans chaque département de prolonger la chasse de cette espèce jusqu’au 31 mars", explique le préfet dans un communiqué.

17000 sangliers déjà prélevés

Mais si la chasse est prolongée, c'est aussi pour éviter les dégâts agricoles. Les sangliers traversent les champs, ravagent les plantations des agriculteurs, et ce sont aux chasseurs de payer les dégâts. 80 millions d'euros d'indemnisation au niveau national l'année dernière. 1,5 millions d'euros payés par les chasseurs de Côte-d'Or, selon Pascal Sécula.

Les réserves naturelles de Val Suzon et de la Combe Lavaux sont exclues du dispositif : la chasse au grand gibier s'y arrête bien fin février. Les conditions d'exercice de la chasse restent inchangées, mais la chasse en battue reste autorisée uniquement les samedis et dimanches, sauf dérogations.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu