Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Course au large et recherches scientifiques pour protéger l'océan : le pari du navigateur Fabrice Amédéo

-
Par , France Bleu Mayenne

Fabrice Amédéo, natif de Château-Gontier-sur-Mayenne, se lance un incroyable défi : conjuguer le sport, l'écologie et la technologie. Son bateau est équipé d'un système de capteurs de micro-plastiques, des particules très polluantes. Reportage au large de la Trinité-sur-Mer de Célia Quilleret.

Le navigateur Fabrice Amédéo, natif de Château-Gontier-sur-Mayenne
Le navigateur Fabrice Amédéo, natif de Château-Gontier-sur-Mayenne - Facebook FA

Concilier course au large et recherches scientifiques pour protéger l'océan, voilà le nouveau pari du skipper Fabrice Amadeo, natif de Château-Gontier-sur-Mayenne. 

A bord de son bateau de compétition, l'Imoca "Newrest Arts et Fenêtres", il s'apprête à vivre deux aventures hors normes. D’abord le Vendée-Arctique-Les Sables d’Olonne à partir de ce samedi, dans les mers froides de l’hémisphère nord, puis une participation au Vendée Globe, course en solitaire sans escale et sans assistance autour du monde en novembre prochain. 

Pour donner un autre sens à ces compétitions de haut-niveau, le navigateur vient d’installer sur son bateau un tout nouveau système de capteurs de micro-plastiques. Le but est de partir à la recherche de ces  particules qui polluent les océans : "ça va permettre de faire une radiographie de nos océans, voir dans quel état ils se trouvent puisqu'en quelques mois on va parcourir toutes les mers du monde. On va se rendre compte du niveau de gravité" explique Fabrice Amédéo.

Les mers traversées par le Vendée Globe sont très peu étudiées constate Christophe Maes. Cet océanographe à Brest attend beaucoup de ces prélèvements d’eau quotidiens : "on a aujourd'hui très peu de données de ces micro-plastiques. Ces voiliers vont dans des régions très peu explorées. L'idée n'est pas de traiter en plein coeur les océans. Mais si on peut aider à mettre en place une politique de sauvegarde en amont ! Si on ne fait rien, en 2050, il y aura plus de plastique que de poissons dans les océans". 

►► Reportage à bord du bateau de Fabrice Amédéo avec Célia Quilleret, France Info

ECOUTEZ

Choix de la station

À venir dansDanssecondess