Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Creuse : la réserve naturelle de l'étang des Landes est sèche mais pas désespérée

-
Par , France Bleu Creuse

C'est un véritable décor lunaire qui accueille désormais le visiteur à l'étang des Landes, le plus grand étang du Limousin et ses 102 hectares. La sécheresse est historique, mais il ne faut pas croire que la nature se laisse faire. Elle réagit en conséquence.

on cherche l'eau au milieu des 102 hectares de l'étang des landes
on cherche l'eau au milieu des 102 hectares de l'étang des landes © Radio France - Christophe Poirier

Creuse, France

Philippe Moncaut est chargé des questions d'environnement pour le département de la Creuse. Evidemment cette situation catastrophique fait mal à voir, mais il affirme qu'il s'agit peut-être là des prémices de ce qui nous attend dans les années à venir, dérèglement météorologique oblige.

La vidange ne change rien au phénomène

L'étang des Landes a été vidangé l'hiver passé. C'est une mesure régulière qui a lieu tous les deux ans et qui jusque là n'avait jamais entraîné de problème particulier. "Cela n'aurait quasiment rien changé au phénomène, assure Philippe Moncaut. La réserve naturelle est au même niveau que tous les cours d'eau de la Creuse, c'est à dire au plus bas. Du jamais vu, même en 1976 !"

La nature s'est adaptée

Depuis bien longtemps maintenant, les oiseaux migrateurs sont partis trouver de l'eau ailleurs. Comme ces oiseaux ont de la mémoire, ils ne manqueront pas de repasser par là et s'y installeront à nouveau, à condition que l'eau soit de retour. Aujourd'hui, seuls les limicoles qui trouvent des vers dans la vase sont encore là. Mais si la terre devient complètement sèche (et on est malheureusement parti pour), alors ceux-là aussi iront chercher leur bonheur ailleurs. De façon générale, il n'y a pas eu de mortalité particulière enregistrée sur le site. Il faut dire que les poissons ont fait l'objet de deux pêches de sauvegarde et qu'ils sont actuellement pris en charge par des pisciculteurs.

Le budget du parc naturel n'a pas été creusé

Si les pêches de sauvegarde ont coûté de l'argent, toutes les analyses et études prévues en présence de l'eau ont bien sûr été annulées. Il reste même encore de l'argent et celui-ci va permettre de curer la couche superficielle de terre organique de l'étang. Cela lui redonnera un coup de jeune à condition bien évidemment que l'eau fasse son grand retour.

Les oiseaux sont rares à l'étang des landes - Radio France
Les oiseaux sont rares à l'étang des landes © Radio France - Christophe Poirier
Choix de la station

France Bleu