Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Creuse : le niveau des réserves d'eau est en baisse à l'arrivée du printemps

Par

Le niveau de remplissage des réserves souterraines d'eau creusoise est en baisse sur les dernières semaines du mois de mars. Il faudra des pluies régulières pendant les deux mois à venir pour éviter des tensions à l'été, alerte le bureau de recherches géologiques de Poitiers.

Le niveau des rivières est bon en Creuse, mais celui des nappes baisse. (Illustration) Le niveau des rivières est bon en Creuse, mais celui des nappes baisse. (Illustration)
Le niveau des rivières est bon en Creuse, mais celui des nappes baisse. (Illustration) © Radio France - Lisa Melia

Ce n'est pas encore la sécheresse, mais le niveau d'eau dans les réserves creusoises est en baisse en ce début de printemps. C'est ce que constate le bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) de Poitiers, qui surveille les stocks du département. "Au début du mois de mars, les ressources étaient assez basses, les pluies qui sont tombées mi-mars ont été inégalement réparties sur le département. Il est tombé un volume relativement conséquent, mais en peu de temps", détaille Murielle Thinon-Larminach, hydrogéologue au BRGM. 

Publicité
Logo France Bleu

L'eau a donc ruisselé vers les rivières, plutôt que de s'infiltrer dans le sol. "Actuellement, il ne pleut plus, il y a du vent, il fait assez doux. Donc toutes les réserves sont à la baisse."

"On n'est pas dans une situation critique, mais on n'est pas non plus dans une situation confortable" Murielle Thinon-Larminach

La situation est "similaire à celle de l'an dernier", précise la scientifique. "On se posait alors certaines questions". Les pluies du printemps avaient finalement rempli les réserves. 

Des pluies nécessaires au printemps

Cette situation de tension au début du printemps est de plus en plus commune depuis quelques années. "Il pleut toujours autant, mais différemment : on a aujourd'hui des averses intenses et de courte durée. L'eau n'a pas le temps de s'infiltrer dans le sol. C'est très clairement le changement climatique qui est en cause" explique Murielle Thinon-Larminach. 

Pour autant, ce manque d'eau ne signifie pas nécessairement que la Creuse sera confrontée à une sécheresse cet été, comme en 2019 ou 2020. "Il faut qu'il pleuve souvent, régulièrement, en avril et en mai. L'idéal serait une ou deux semaines de pluie en continu, pour bien remplir les nappes." Printemps pluvieux, printemps heureux pour la Creuse ! 

Publicité
Logo France Bleu