Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Dans la Manche, on surveille les lignes électriques depuis le ciel!

-
Par , France Bleu Cotentin

Alors que l'automne arrive et que les lignes électriques manchoises risquent d'être soumises à rude épreuve dans la Manche, Enedis vient de présenter son dispositif de surveillance aérienne des lignes électriques moyenne tension. Un hélicoptère et des drones simplifient considérablement le travail!

Le travail des techniciens d'Enedis est facilité par l'usage des moyens... aériens.
Le travail des techniciens d'Enedis est facilité par l'usage des moyens... aériens. © Radio France - Benoît Martin

Il existe dans la Manche, quelque 6000 kilomètres de lignes moyennes tensions aériennes. Des lignes dont le bon état est primordial pour éviter tout incident impactant les foyers manchois. Pour y parvenir, pendant longtemps, les agents ont procédé à des contrôles depuis le sol. "Les techniciens parcouraient des kilomètres à travers champs. Désormais c'est plus rapide et plus efficace car on est à hauteur des isolateurs. S'ils sont fêlés, on le détecte tout de suite", souligne Julien Illès, délégué territorial d'Enedis dans le Cotentin.

A 50 km/h, l'hélicoptère permet de survoler autour de 240 km de lignes par jour. - Radio France
A 50 km/h, l'hélicoptère permet de survoler autour de 240 km de lignes par jour. © Radio France - Benoît Martin

2000 km de lignes survolées chaque année

L'usage de l'hélicoptère permet de surveiller jusqu'à 2000 kilomètres de ligne moyenne tension par an dans la Manche, soit le tiers du réseau. "A l'intérieur, nous sommes trois, le pilote, une personne en charge de la cartographie des lignes à survoler, et un contrôleur visuel", précise Grégory, aux commandes de l'appareil. _"_La progression est rapide et les informations recueillies par le contrôleur seront ensuite exploitées par les agents en charge de l'entretien du réseau", poursuit-il.

Un gain de temps et en matière de sécurité

Et c'est là qu'un drone entre en jeu. Car avant d'intervenir pour la réparation, les techniciens profitent des informations apportées par les caméras présentes sur cet appareil. Pour Albin Stendera, responsable du réseau Enedis dans la Manche, grâce à cette technologie, _"_on est capable en quelques minutes de poser un diagnostic afin d'adapter notre intervention technique aux particularités du terrain. C'est un gain de temps, mais aussi en terme de sécurité".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu