Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dans le Nord-Mayenne, plus de 2.000 ragondins et rats musqués éliminés !

-
Par , France Bleu Mayenne

Dans le Nord-Mayenne plus de 2.000 ragondins et rats musqués ont été éliminés en une année. Une campagne d'éradication organisée avec la Communauté de communes du Bocage Mayennais vient de se terminer. Des citoyens, bénévoles, des 27 communes ont posé des pièges le long des cours d'eau.

Ragondins (illustration)
Ragondins (illustration) © Maxppp - Franck Fouquet

Ce sont des petites bêtes qui font beaucoup de dégâts... Celles qu'on appelle les RAN, les rongeurs aquatiques nuisibles. Dans le bocage mayennais, au nord du département, plus de 2.000 de ces animaux ont été éliminés en une seule année. Des réunions de restitution des animaux piégés ont eu lieu avec les piégeurs durant ce mois de juin 2020. Avec plusieurs cours d'eau dans le secteur, le bocage mayennais n'est pas en reste (la Colmont, la Varenne, l'Ernée et évidemment la Mayenne, pour ne citer qu'eux). Dans notre département, cette campagne de piégeage est chaque année préparée minutieusement. 

3€ la queue

Les 27 villes de la Communauté de communes du Bocage Mayennais ont au moins un citoyen bénévole pour piéger le ragondin et le rat musqué. "C'est beaucoup de temps à consacrer pour les bénévoles, beaucoup de déplacements en voitures" explique Jean-Paul Gahéry, le maire de Lesbois près de Gorron, et vice-président de la Communauté de communes. "Donc on les indemnise à 3€ du témoin de capture" ajoute-t-il. Ce témoin de capture, c'est en fait la queue du ragondin et du rat musqué.

"C'est un combat entre l'homme et l'animal cette histoire !

En creusant des galeries au bord des cours d'eau, ils favorisent l'érosion des berges mais pas que. "Ils s'attaquent à certaines cultures chez les agriculteurs le long des cours d'eau, comme le maïs par exemple" observe l'élu. À Lesbois pendant longtemps le piégeur de nuisibles dans le village, c'était le mari de Geneviève, malheureusement plus de ce monde. "Il a toujours eu cette passion. Comme il disait : "c'est un combat entre l'homme et l'animal" cette histoire !" La veuve en parle encore avec tendresse, mais elle ne comprend toujours pas d'où venait la passion de son époux pour les ragondins et les rats musqués. En revanche elle connait parfaitement les méfaits de ces animaux. "Ils sont vecteurs de maladie, surtout pour les animaux qui boivent l'eau après" note-t-elle.

À Chantrigné Germain a piégé des dizaines de nuisibles avec des cages ces dernières semaines. L'homme de 71 ans s'est même octroyé quelques vacances dans le Puy-de-Dôme car le piégeage c'est du boulot ! "Piéger c'est repérer des lieux, regarder où il y a des passages. Quand il n'y a pas beaucoup d'eau, on peut poser des cages" explique cet autre passionné des nuisibles. Courant juillet, les bénévoles poseront à nouveau des pièges au bord des cours d'eau du Nord-Mayenne.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu