Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

De l'oxyde de plutonium en transit sur le port de Cherbourg

-
Par , France Bleu Cotentin

Un lot d'échantillons d'oxyde de plutonium en provenance du Royaume-Uni et à destination de l'usine Orano Melox dans le Gard transite par le port de Cherbourg ce mardi matin.

L'oxyde de plutonium en provenance d'Angleterre sera acheminé par la route jusque dans le Gard
L'oxyde de plutonium en provenance d'Angleterre sera acheminé par la route jusque dans le Gard - Orano

C'est une petite quantité de matière, mais transportée sous haute surveillance. Ce mardi 24 novembre au matin, quelques centaines de grammes d'oxyde de plutonium ont été débarqués sur le port de Cherbourg, en provenance d'Angleterre. Il s'agit d'un transport dans le cadre d'un accord entre Orano et son partenaire britannique International Nuclear Services (INS), filiale de la Nuclear Decommissioning Agency (NDA).

Un conditionnement "sûr"

L'oxyde de plutonium est acheminé par convoi routier jusqu'à l'usine Orano Melox située dans le Gard. Il s'agit du deuxième transport de ce genre dans le cadre du  contrat entre les deux sociétés. Le premier s'était déroulé en novembre 2019.  Les échantillons sont conditionnés dans un emballage spécifiquement conçu pour garantir le confinement de la matière et la sûreté du transport. Orano précise qu'ils "ont fait l’objet d’une approbation par les autorités gouvernementales britanniques et françaises, conformément aux réglementations nationales et internationales"

Vérifier la pertinence du recyclage de l'oxyde de plutonium

Les échantillons seront utilisés dans la chaîne de test du laboratoire du site de Melox, en vue d’y être analysés et de vérifier la faisabilité de la conversion de l’oxyde de plutonium britannique sous forme de pastilles de Mox. Ils seront ensuite recyclés dans le procédé industriel de l’usine et utilisés pour fabriquer du combustible. Des démarches qui visent à vérifier la pertinence de l’option de recyclage du son stock d’oxyde de plutonium, entreposé sur le site de Sellafield en Angleterre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess