Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Début des tests préalables à la dépollution de l'ancienne raffinerie Exxon Mobil de Frontignan

-
Par , France Bleu Hérault

Exxon Mobil va démarrer le mois prochain des tests d'excavations sur son ancien site de dépôt d'hydrocarbure de Frontignan (Hérault). Une étape essentielle avant le grand chantier de réhabilitation.

Les tests d'excavation sur l'ancien site Exxon Mobil de Frontignan vont démarrer en octobre
Les tests d'excavation sur l'ancien site Exxon Mobil de Frontignan vont démarrer en octobre © Radio France - Romain Berchet

C'est la dernière grande étape avant le début du chantier de dépollution de l'ancien site Exxon Mobil à Frontignan. Après un combat de 25 ans mené notamment par l'ancien maire Pierre Bouldoire, la société pétrolière va mener les travaux. D'abord, des tests d'excavation vont démarrer à l'automne. Ils permettront de savoir si oui ou non il est possible de creuser le sol de l'ancienne raffinerie : onze hectares pollués par les hydrocarbures et par les métaux. Les opérations vont durer jusqu'en mars 2021. Elles vont se dérouler sous tente pour éviter un maximum de nuisance sonores et olfactives.

"C'est stratégique pour la ville. Ces onze hectares sont situés en cœur de ville. Ils sont la base de notre projet de réhabilitation" détaille Michel Arouy. Le maire de Frontignan se félicite du début des tests : "le principe du pollueur payeur s'applique ici après un long combat." A

Au terme du long processus de réhabilitation, trois ans de travaux à partir de janvier 2022, la mairie implantera une gare multimodale sur le site ainsi que des entreprises tournées vers la transition écologique.  

L'ancienne raffinerie Exxon Mobil de Frontignan est pour le moment entournée de barrières
L'ancienne raffinerie Exxon Mobil de Frontignan est pour le moment entournée de barrières © Radio France - Romain Berchet

Un procédé unique en France 

Pour le moment sur le site, les tests se mettent en place. Il démarreront officiellement en octobre et novembre. "C'est un nouveau procédé sous tente et déplaçable" insiste le maire de Frontignan. Il permettra d'éviter un maximum de bruit et de pollution pour les maisons environnantes. Les terres remplies d'hydrocarbures et de métaux seront ensuite traitées à Bellegarde dans le Gard.

Des riverains attentifs

La raffinerie n'est qu'à quelques mètres de sa maison. Céline Laurens, la présidente de l'association des habitants du quartier du Près-Saint-Martin et du canal du Rhône reste prudente sur les tests qui vont démarrer. Parmi ses inquiétudes : le bruit et la pollution. Quatre capteurs seront installés sur le site et à proximité pour mesurer la qualité de l'air. "Ce sont des capteurs passifs ce qui signifie que nous aurons les résultats tardivement et non pas en temps réel" regrette-t-elle. 

"Nous ne voulons plus d'entreprises polluantes à Frontignan."

De l'autre côté du canal du Rhône à Sète où l'on peut apercevoir l'ancien site Exxon à Frontignan
De l'autre côté du canal du Rhône à Sète où l'on peut apercevoir l'ancien site Exxon à Frontignan © Radio France - Romain Berchet

Des habitants qui ne parlent pas de dépollution mais de réhabilitation : "comme indiqué sur l'arrêté préfectoral. Il y aura toujours de la pollution sur place." Ils demandent d'ailleurs la mise en place d'un numéro pour communiquer à tout moment un problème lié au chantier.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess