Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Déchets : A Viggianello, les camions reviennent, Valincu Lindu sur ses gardes.

-
Par , France Bleu RCFM

Fermé administrativement depuis plus de deux mois, suite à une nouvelle action du collectif de riverains et d'élus, le centre d'enfouissement des déchets ménagers de Vighjaneddu, (le seul fonctionnant encore avec celui de Prunelli-Di-Fiumorbu) reprendra du service de lundi matin. Sous conditions...

Une partie des militants du collectif présents samedi dernier à l'entrée de la route qui mène au centre d'enfouissement.
Une partie des militants du collectif présents samedi dernier à l'entrée de la route qui mène au centre d'enfouissement. © Radio France - Olivier Castel

L'enfouissement des déchets devrait reprendre ce lundi, à Vighjaneddu. Depuis le 8 novembre denier, le collectif "Valincu Lindu" et ses militants bloquent l'accès du centre d'enfouissement aux camions des autres intercommunalités que la sienne. 

En réponse, le SYVADEC (Syndicat des Valorisation des Déchets de la Corse) avait stoppé l'activité de la décharge pour les ordures ménagères (la déchetterie fonctionnant toujours).  Mais un nouveau dialogue semble s'installer, par l'intermédiaire du bureau de la Communauté de Communes du Sartenais-Valincu-Taravu. Le SYVADEC rouvrira cette semaine le centre d'enfouissement des déchets mais seulement pour les ordures de la CCSVT (18 communes).

"Pourquoi aujourd'hui ? Pourquoi maintenant ?" s'étonnait samedi dernier Frédéric Larigi, porte-parole du collectif opposé à la poursuite de l'enfouissement à Vighjaneddu, ainsi qu'au projet d'un deuxième centre de stockage et de tri porté par la SARL Lanfranchi Environnement, actuelle gestionnaire du centre, dont la durée de vie est censée prendre fin dans six mois. 

850 tonnes en souffrance pour l’intercommunalité

Depuis le début de la fermeture totale par le SYVADEC du stock de déchets ménagers, 850 tonnes d’ordures seraient en souffrance, selon le syndicat. Chiffre confirmé par les différents acteurs. Et même si le porte-parole de Valincu Lindu assure que lui et ses compagnons ne sont "pas des jusqu'au-boutistes", ils ne sont pas prêts pour l'instant à récupérer plus que la production micro-locale, celle restant à enfouir, et celle produite quotidiennement. 

« C’est une chose que nous demandions. […] Nous n’avons jamais empêché un camion de la CCSVT d’accéder au le centre d’enfouissement, c’est le SYVADEC qui a décidé de les envoyer sur Moca-Croce pour qu’ils montent sur Bastia (Tighjime) pour être mis en balles et stockés ensuite, sur Bastia ou Moca-Croce. Nous accueillons cette nouvelle de la bonne manière, par contre, que ce soit élargi au sud, en l’état actuel des choses, il en est hors de question ». Frédéric Larigi.

La zone sud "dans un second temps"

Le SYVADEC reprendra, en effet, au long de cette semaine, le stockage, avec non-seulement les balles stockées ça et là, mais aussi la production journalière des 18 communes. Pour autant, si la directrice Catherine Luciani explique que le SYVADEC accepte les termes de la délibération du conseil communautaire, il n’exclut pas d’envoyer par la suite à Vighjaneddu les déchets de la zone sud de la Corse, telle que définie par le Plan de Prévention et de Gestion des déchets non-dangereux et assimilés (quart sud-est de la Corse-Du-Sud).

« C’est une proposition de sortie de crise, de dialogue. […] Nous respectons la demande et la délibération des élus de la communauté de Communes, traiter prioritairement les déchets de la « comcom», cela durera quatre à cinq jours, puis nous traiterons prioritairement, les déchets de la zone sud de la Corse ». Catherine Luciani.

Une partie des membres du collectif réunis le 18 janvier en mairie de Vighjaneddu. - Radio France
Une partie des membres du collectif réunis le 18 janvier en mairie de Vighjaneddu. © Radio France - Olivier Castel

17 000 tonnes en balles

Depuis 64 jours qu’a cessé l’activité de l’enfouissement à Vighjaneddu, plus de 17 000 tonnes d’ordures ménagères de toute la Corse ont été mises en balles, et entreposés sur une vingtaine de sites de stockage provisoires trouvés en urgence par les 19 collectivités adhérentes. D’autres sont encore à l’étude, mais doivent être « sécurisés » au préalable, comme les précédents, précise le SYVADEC. 

Pour ce qui est des structures à long terme, le collectif attend désormais qu’ils soient désignés concrètement par les intercommunalités. SYVADEC, CDC et Préfecture sont censés se rencontrer en ce début de semaine. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu