Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Déchets : Les Canadair ne pourront pas intervenir au col St Antoine, à Ajaccio

-
Par , France Bleu RCFM

A Ajaccio, le site provisoire de stockage de déchets de Saint Antoine pose un autre problème que celui des nuisances et de la santé publique : celui du "risque aviaire". Les pilotes de Canadair ont pour consigne de ne jamais survoler les décharges à ciel ouvert.

Un Canadair en trian d'écoper dans le golfe d'Ajaccio
Un Canadair en trian d'écoper dans le golfe d'Ajaccio © Radio France - RCFM

Si les avions de ligne commerciales volent à trop haute altitude pour être concernés, les Canadair, eux, plutôt adeptes du rase-motte en intervention, sont bel et bien impactés. 

Impossible pour eux d’effectuer des largages ou de survoler les endroits qui accueillent des décharges de déchets ménagers. Cela fait partie des consignes permanentes. 

La question se pose donc à Aiacciu, au col st Antoine, où près de 9000 tonnes d’ordures ménagères sont entreposées. Un processus provisoire, mais qui dure tout de même depuis novembre 2019, suite au blocage partiel du site d’enfouissement de Vighjaneddu par le collectif « Valincu Lindu ». Là-haut, les goélands notamment, mais aussi les corneilles pullulent et se nourrissent du contenu des balles de déchets. 

Selon Stéphane Le Bars, Pilote de Canadair, chef des moyens opérationnels adjoint de la sécurité civile et membre du syndicat des pilotes,  St Antoine est « une zone qui a déjà été touchée. Si par mésaventure le feu devait repartir là-bas et qu’on se retrouve à devoir intervenir avec la décharge à proximité, entre 100 et 400m, cela deviendra compliqué. Le premier risque est celui d’un impact sur le fuselage, le cockpit ou les ailes, [...] en revanche si ça rentre dans le moteur, le moteur va s’arrêter dans une phase de largage ou à proximité du relief. On ne prendra pas ce risque là ». 

Cela pose donc question pour toutes les décharges à ciel ouvert créées par le besoin de stockage des déchets dans les différentes intercommunalités. 

Le Dragon 2A aussi concerné

Le danger est tout actuel, et il concerne aussi le survol par hélicoptère. Le Dragon 2A, est aussi concerné par les impacts d’oiseaux, sur son cockpit et ses pales. Cependant, « s’il le faut, on ira hélitreuiller » là-bas, précise une source en interne. 

Concernant l’hélicoptère de la gendarmerie de Corse, cette dernière précise que cela ne pose « pas de problème particulier pour l’instant » du fait que le site de St Antoine se trouve sur une zone « pas très empruntées par les pilotes » en général.

Stéphane Le Bars, pilote de Canadair

Choix de la station

À venir dansDanssecondess