Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Déconfinement : "On voit encore des gens aller en tongs en montagne", alerte le PGHM de Haute-Garonne

-
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

Avec le déconfinement et en ce long week-end de la Pentecôte, les randonneurs vont être nombreux dans les Pyrénées. Les gendarmes de haute montagne en Haute-Garonne rappellent les règles essentielles pour limiter les accidents déjà nombreux.

Le Lac d'Oô très prisé en Haute-Garonne
Le Lac d'Oô très prisé en Haute-Garonne © Maxppp - Sylvestre

La montagne, vide de tout promeneur pendant plus de deux mois, est de nouveau visitée. En à peine quatre jours, trois randonneurs ont perdu la vie dans les Pyrénées. Le PGHM (peloton de gendarmerie de haute-montagne) de Haute-Garonne rappelle sur France Bleu Occitanie les règles de base pour éviter les accidents.

Ne surestimez pas vos capacités

Les trois randonneurs décédés dans les Pyrénées étaient des habitués des sommets. Signe sans doute que le confinement a fait perdre pas mal d'habitudes. "Même si on a un très bon niveau la reprise doit être progressive", explique le major Sébastien Lucéna commandant du PGHM de Haute-Garonne : "Ce sont toujours des petites fautes techniques, les crampons qui s'emmêlent, on se coince une pointe de crampon dans un caillou ", détaille-t-il.

"On a eu une activité similaire à l'été" — Major Sébastien Lucéna

Le major Sébastien Lucéna conseille aux randonneurs une préparation avant tout départ : "Ça reste une activité sportive et à ce titre on doit faire un minimum de préparation, avoir un peu d'humilité sur le niveau technique et physique, la reprise doit être un peu plus progressive", qu'en temps normal.

Penser à un itinéraire bis pour éviter la foule

Des attroupements pas raisonnables ont notamment été constatés sur le parking du lac d'Oô ces derniers jours en Haute-Garonne. Pour éviter ça, le major Sébastien Lucéna conseille un itinéraire bis aux promeneurs : "On a eu des attroupements incroyables sur des mêmes itinéraires donc il faut préparer un itinéraire bis. La montagne est tellement grande qu'on peut partir ailleurs".

Concernant les équipements, pensez toujours à partir avec de bonnes chaussures. Des crampons si vous allez en altitude car il risque encore un peu de neige. "On voit encore des gens avec des tongs en montagne, pour se torde une cheville ou un genou il n'y a pas mieux", rappelle Sébastien Lucéna.

Le retour des incivismes

Dans les Pyrénées, le PGHM de Haute-Garonne regrette le retour des incivismes. Le major Sébastien Lucéna, commandant du PGHM de Haute-Garonne, constate déjà des incivilités : "On a retrouvé très vite les incivismes classiques, des détritus le long des chemins et malheureusement même en montagne on a des gens qui jettent leur masque ou des gants. C'est juste inadmissible, faut se rappeler qu'un masque c'est 450 ans pour se dégrader".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu