Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : Météo France maintient 15 départements en vigilance rouge et 51 en orange

Déconfinement : le retour des promeneurs en forêt pourrait perturber les animaux, selon l'ONF

-
Par , France Bleu Paris

L'Office national des forêts (ONF) et la Ligue de protection des oiseaux (LPO) craignent que le retour des promeneurs en forêts dérangent les animaux sauvages. L'accès aux forêts et aux bois en Île-de-France est à nouveau possible depuis la première journée de déconfinement.

La forêt de Fontainebleau en Seine-et-Marne possède 22 000 hectares.
La forêt de Fontainebleau en Seine-et-Marne possède 22 000 hectares. © AFP - Patrick Escudero

Les animaux ont profité du confinement et de l'absence des promeneurs pour prendre leurs aises dans les espaces naturels. Depuis ce lundi et le début du déconfinement, les 50 forêts que compte l'Île-de-France sont à nouveau accessibles au public. Que vont devenir les animaux qui ne sont plus habitués à la présence humaine après 55 jours de confinement ? L'Office national des forêts (ONF) et la Ligue de protection des oiseaux (LPO) craignent que le retour des hommes dans les forêts et bois perturbent les animaux sauvages. 

55 jours sans présence humaine en forêt

"Les animaux ont profité des espaces que nous ne fréquentions plus pour leur naissance, pour leur apprentissage des jeunes qui vont s'envoler pour les oiseaux ou qui vont apprendre la chasse pour les mammifères", détaille ce mardi matin sur France Bleu Paris Pierre-Édouard Guillain, le directeur de l'agence ONF Île-de-France Est, qui gère notamment la forêt de Fontainebleau et la forêt de Sénart.

Il sait que les Franciliens vont vouloir prendre "un petit bol d'air de nature" et les appelle ainsi  à "être précautionneux" lors de leur retour en forêt : "Il ne faut vraiment pas quitter les chemins pour éviter d'aller déranger les animaux, garder son chien en laisse pour éviter qu'il aille fureter et déranger les animaux qui se seraient installés pas très loin des chemins", met en garde Pierre-Édouard Guillain. Le directeur de l'agence ONF Île-de-France Est invite également le public à se répartir sur l'ensemble des massifs. Il y a par exemple 22 000 hectares dans la forêt de Fontainebleau. "On peut largement en profiter sans se retrouver sur les mêmes endroits", souligne-t-il.

Pierre-Édouard Guillain rappelle notamment que "tous les oiseaux ne nichent pas dans les arbres" : "Certains de nos oiseaux nichent au sol", insiste-t-il.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess