Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Déconfinement : les gendarmes du Mont-Dore appellent aux respects des règles dans la nature

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne
Sancy, France

Les premiers beaux jours après le déconfinement arrivent synonymes de ruée des Auvergnats vers les espaces naturels pour respirer enfin et retrouver un peu de liberté. Le Peloton de Gendarmerie de Montagne du Mont-Dore appelle les randonneurs à la prudence et au respect des règles sanitaires.

Patrouille du peloton de gendarmerie du Mont-Dore
Patrouille du peloton de gendarmerie du Mont-Dore © Radio France - François Rauzy

Le pire n'est jamais certain, mais les huit gendarmes du Peloton de Montagne du Mont-Dore sont sûrs d'une chose, les week-ends à venir seront moins tranquilles que les précédents. Le déconfinement est passé par là. Les sites les plus touristiques de la région devraient voir affluer de nombreux randonneurs en mal d'air pur et d'horizons variés. Les ponts de l’Ascension et de Pentecôte vont probablement drainer les amoureux de la nature et les autres dans les 100 kilomètres à la ronde. 

Dans cette perspective, le PGM du Mont-Dore a renforcé ses entraînements ces derniers jours "En plus de nos entraînements habituels, nous avons fait des exercices d’hélitreuillage avec les hélicoptères de la protection civile de Clermont-Ferrand et celui de la gendarmerie basé à Egletons en Corrèze", explique le capitaine Isabelle Chazal, qui commande le PGM du Mont-Dore. Les militaires du peloton de montagne ont voulu anticiper une hausse probable des accidents tels que les entorses ou les fractures occasionnées par une mauvaise condition physique ou un équipement inadapté. Des accidents qui ont souvent lieu dans des endroits difficiles d'accès. 

Capitaine Isabelle Chazal commandant le peloton de gendarmerie du Mont-Dore
Capitaine Isabelle Chazal commandant le peloton de gendarmerie du Mont-Dore © Radio France - François Rauzy

Il faut bien s'équiper et ne pas s'engager sur des sorties longues et périlleuses, en cas d'urgence, appelez le 112 - Isabelle Chazal 

Les adeptes des sports de pleine nature vont réinvestir les sentiers de VTT et les nombreuses voies d'escalade. Seront ils un peu ramollis par le confinement? Pour le moment, les grimpeurs ne sont autorisés a escalader qu'une longueur de voie. Même s'ils connaissent bien les sites du massif du Sancy, les gendarmes leur rappellent que la prudence est particulièrement nécessaire quand on reprend une activité. Mais le plus gros danger ce sont les randonneurs néophytes, poursuit Isabelle Chazal "des gens qui en ont marre de rester à la ville, ils doivent connaitre les précautions d'usage, emporter dans leur fond de sac à boire à manger, un téléphone pour prévenir les secours, des vêtements de rechange, de quoi s'orienter et de quoi s'éclairer, même si le jour dure longtemps en ce moment. Il faut aussi éviter de s’aventurer sur des sentiers trop difficiles si l’on n’a pas l’habitude et de bien consulter les conditions météorologiques. La météo change vite en montagne et en ce moment, il y a des risques d'orages."

Distanciation sociale même en altitude

Alors que l'épidémie de Covid-19 n'est toujours pas maîtrisée, il est rappelé aux randonneurs d'être particulièrement prudents pour leur santé, mais aussi pour éviter un engorgement des urgences à l'hôpital. Quand aux règles en vigueur concernant les gestes barrières, le capitaine Chazal, qui craint des rassemblements trop importants sur les sentiers étroits où au moment de la pause pique-nique, souligne qu'elles sont les mêmes qu'en ville, à commencer par le respect des distances de sécurité

Une autre règle en vigueur toute l'année, c'est l'interdiction des chiens dans les deux réserves naturelles de Chaudefour et de Chastreix-Sancy surtout en cette période de début de confinement les animaux sauvages, mouflons, chamois et autres faucons pèlerins ont changé leurs habitudes. Encouragés par la tranquillité de leurs lieux de vie pendant ces deux mois, ils sont descendus en bas de vallée au plus près des sentiers de randonnée. Les chiens sont autorisés uniquement en laisse et sur les crêtes du massif du Sancy.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu