Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Confinement : la reprise de chasse, "une mission d'intérêt général" pour la fédération de Seine-Maritime

-
Par , France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Les chasseurs ont obtenu de la préfecture de Seine-Maritime une dérogation aux règles de confinement. Ils peuvent de nouveau chasser mais seulement pour "réguler la faune sauvage", celle du grand gibier notamment.

La chasse va reprendre ce week-end malgré le confinement
La chasse va reprendre ce week-end malgré le confinement © Radio France - Jade Peychieras

La nouvelle est tombée cette semaine. Le gouvernement a annoncé, par la voix de sa secrétaire d'Etat en charge de la Biodiversité, Bérangère Abba, une dérogation permettant aux chasseurs de retourner en forêt uniquement pour régulation. La préfecture de Seine-Maritime de son côté a acté cela dans un arrêté signé le 6 novembre 2020. Le président de la fédération de chasse du département, Alain Durand, se dit satisfait : "au moins, pour une fois, l'Etat reconnait que le monde de la chasse peut rendre des services". 

La chasse "loisir" toujours interdite

"La prolifération du grand gibier (sangliers et cervidés) et de certaines espèces sauvages génère d’importants dégâts aux cultures, aux forêts et aux biens en Seine-Maritime", indique en préambule un communiqué de presse de la préfecture. Ainsi, afin de maintenir l'équilibre agro-sylvo-cynégétique et réguler la faune sauvage, les  sangliers, les chevreuils et les cerfs notamment pourront être chassés durant toute la période du confinement. Cela sous forme de battues ou de tir à l'affût. 

"Ce n'est pas pour nous faire plaisir. Ce n'est pas de la chasse mais une mission d'intérêt général. Si on ne régule pas ces populations de sangliers, de cervidés et si le confinement continue, cela va être une catastrophe au printemps sur les semis des agriculteurs", précise Alain Durand. L'année dernière sur la même période, novembre et décembre, 5 000 sangliers ont été tués.

La chasse aux pigeons ramiers et aux corvidés est autorisée, à tir, à l’affût et à poste fixe individuel à condition qu’elle soit exercée à proximité immédiate de parcelles cultivées.

Aller plus loin 

Alain Durand est satisfait mais espère aussi que les chasseurs de gibiers d'eau pourront retourner prochainement à la hutte. "Le risque de grippe aviaire est élevé dans notre département. On ne pourra pas compter sur les chasseurs pour faire les sentinelles sanitaires. C'est eux qui peuvent voir sur le terrain si les animaux sont contaminés, il ne va plus avoir de surveillance. Je ne sais pas comment on va contrôler cette épidémie". 

La grippe aviaire ne touche pas que les canards sauvages, elle peut avoir des conséquences sur les élevages de volailles insiste le président. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess