Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des cris imitant les oiseaux plutôt que des balles sifflantes pour faire fuir les étourneaux à Frontignan

-
Par , France Bleu Hérault

Le ville de Frontignan (Hérault) teste une nouvelle technique d'effarouchement pour faire fuir les étourneaux. À la place des balles sifflantes très bruyantes, ce sont des hauts parleurs qui vont diffuser des cris imitant les prédateurs. En espérant que cela soit moins gênant pour les riverains.

Les étourneaux peuvent causer d'énormes dégâts en ville (ici à Nice)
Les étourneaux peuvent causer d'énormes dégâts en ville (ici à Nice) © Maxppp - Frantz bouton

Après des années d’emploi d’une technique décriée par de nombreux riverains, la Ville de Frontignan (Hérault) se lance dans une nouvelle campagne d’effarouchement d’oiseaux, moins agressive et plus respectueuse de l’environnement sonore.

Jusqu’à présent des balles sifflantes étaient utilisées pour faire fuir les étourneaux et autres volatiles invasifs qui nichent en ville et causent de nombreux désagréments (sonores, sanitaires…). Une technique très bruyante, les riverains s'en plaignaient régulièrement. 

Cette année, la Ville a décidé d’employer une nouvelle approche pour effrayer les oiseaux avec un effaroucheur sonore anti-oiseaux. Le principe est simple, deux haut-parleurs diffusent aléatoirement différents cris de prédateurs qui font fuir les oiseaux. Ce dispositif est installé sur un véhicule ce qui permet de le déplacer aux endroits où se trouvent les étourneaux.

Cette technique pourrait quand-même provoquer encore la colère de certains car certains sons émis peuvent être stridents. Ils restent cependant bien moins polluants que les balles sifflantes.

Des tests grandeur nature ont été menés cette semaine sur le parvis de l’église Saint-Paul et le square de la liberté et le seront ce jeudi soir dès 19h, place Gabriel Péri. 

Une campagne d’une semaine débutera dès lundi 17 août afin de définir les lieux les plus urgents à traiter. Elle sera ensuite renouvelée en fonction des mouvements des volatiles et de leurs éventuels retours.

Coût de l’effaroucheur sonore,  558 euros TTC.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess