Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : neuf départements en vigilance rouge, 53 en orange

Des déchets marins transformés en bijoux à Marseille

-
Par , France Bleu Provence, France Bleu

« Sauvage Méditerranée » transforme les déchets marins récoltés par plusieurs associations entre Nice et Montpellier, en bijoux. La première collection vient de voir le jour, une partie des bénéfices est reversée aux associations de collecte pour les encourager dans leur action.

L'association Sauvage Méditerranée transforme les déchets marins et terrestres en bijoux
L'association Sauvage Méditerranée transforme les déchets marins et terrestres en bijoux - Nicolas Manson

Transformer les déchets marins en bijoux, c'est une idée d'Emmanuel Laurin, nageur amateur et fondateur de l'association "Sauvage Méditerranée". Sensibilisé à la pollution de la Méditerranée, il avait déjà lancé en 2017 "Le grand défi", 120 km à la nage entre Marseille et Toulon, durant lesquels il avait ramassé 120 kilos de déchets ! D'où l'idée de les recycler, et pourquoi pas en bijoux.

Celui que l'on surnomme Manu crée ainsi une marque locale sociale et solidaire, SAUVAGE Méditerranée, qui propose des créations faites à partir de déchets marins, et terrestres. Pas de bouchon plastique au bout d'une ficelle, mais de véritables bijoux à base de filets de pêche, bois recyclé, plastique ou encore de verre poli.

"La marque qui dépollue la Méditerranée".

Nul besoin d’aller chercher la matière bien loin, c'est un collectif d'associations qui se charge de les collecter, une dizaine située sur le bassin méditerranéen entre Nice et Montpellier. Des matières ensuite triées dans l’atelier d’Aix-en-Provence, puis coupées, broyées afin d’être transformées en bijoux. Des designers et créateurs provençaux, tous bénévoles ont ainsi composé la première collection de bracelets, boucles d'oreilles, colliers, recyclés Made in Provence. 

Une collection vendue sous forme de financement participatif pendant un mois : "Un achat solidaire" précise Emmanuel Laurin, "acheter et porter ces bijoux, c'est afficher des valeurs de protection de la mer et des océans, mais aussi de la production locale". 80% des bijoux ont déjà été commandés via la plateforme de crowdfunding "Sauvage, la marque qui dépollue la Méditerranée".

la première collection est vendue sous la forme d'un financement participatif
la première collection est vendue sous la forme d'un financement participatif - Nicolas Manson
Choix de la station

À venir dansDanssecondess