Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des dizaines de manifestants la tête dans le sable à Lorient pour dire non aux algues vertes

Près de 350 personnes ont marché entre Lorient et Kernével ce samedi pour manifester contre la prolifération des algues vertes. Certains manifestants ont littéralement mis la tête dans le sable pour dénoncer une "politique de l'autruche".

Plusieurs dizaines de militants ont enfoui leur tête sous le sable pour dénoncer la politique de l'Etat face aux algues vertes.
Plusieurs dizaines de militants ont enfoui leur tête sous le sable pour dénoncer la politique de l'Etat face aux algues vertes. © Maxppp - PHOTOPQR/LE TELEGRAMME/Francois Destoc

Ils étaient 350 ce samedi matin à Lorient pour dénoncer la prolifération des algues vertes sur les côtes de Bretagne. Les manifestants, à l'appel de l'association Eau et Rivière de Bretagne, ont marché de la cité de la voile à Lorient jusqu'à la plage de Kernével. Là-bas, certains d'entre eux ont enfoui leur tête dans le sable pour dénoncer "la politique de l'autruche" menée à leurs yeux par l'Etat face aux algues vertes.

Ils étaient 350 manifestants entre Lorient et Kernevel
Ils étaient 350 manifestants entre Lorient et Kernevel © Maxppp - François Destoc

Cette manifestation coïncide avec la décision rendue vendredi par le tribunal administratif qui enjoint au préfet de Bretagne de prendre dans un délai de quatre mois de nouvelles mesures pour lutter contre les marées vertes. Dans ce jugement, le tribunal estime qu'un "renforcement des actions mises en œuvre demeure nécessaire afin de restaurer durablement la qualité de l'eau en Bretagne" et de "prévenir au maximum le phénomène des marées vertes".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess