Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des goélands envahissants sur le Banc d'Arguin

-
Par , France Bleu Gironde

L'Etat vient d'autoriser les gardes de la réserve naturelle du Banc d'Arguin à effaroucher les goélands et les milans noirs qui nuisent à la tranquillité des sternes. Depuis 2019 ces derniers ont déserté leur zone habituelle de nidification.

Les gardes de la réserve seront chargés d'effaroucher les prédateurs
Les gardes de la réserve seront chargés d'effaroucher les prédateurs © Maxppp - maxppp

Les goélands et les milans noirs ne sont plus forcément les bienvenus sur le Banc d'Arguin. Depuis 2019 ils s'en prennent à une autre population d'oiseaux protégés : les sternes caugek. La cohabitation sur le banc de sable est tellement compliquée que les sternes ont déserté les lieux. Un vrai problème pour l'équilibre de la biodiversité. 

La Sepanso, l'association qui gère Arguin pour le compte de l'Etat, vient d'obtenir une dérogation pour effaroucher les vilains prédateurs. Les gardes de la réserve sont chargés de faire la police et de maintenir une zone interdite aux goélands et milans noirs.

On va repousser un peu plus loin du banc les prédateurs avec des épouvantails gonflables, en faisant du bruit ou en les capturant avant de les relâcher. L'idée c'est de créer un petit stress.

- Xavier Chevillot, directeur de la Sepanso en Gironde

Il n'est pas question cependant de se débarrasser totalement des goélands et des milans noirs. Eux aussi sont protégés et tous les oiseaux doivent pouvoir cohabiter sur Arguin.

Xavier Chevillot, directeur de la Sepanso

Choix de la station

À venir dansDanssecondess