Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

PHOTOS - Des habitants comptent les oiseaux dans leur jardin à Carpentras

-
Par , France Bleu Vaucluse

À l'occasion de la 8e campagne nationale de comptage des oiseaux dans les jardins, près de 80 vauclusiens ont pris une heure de leur temps pour repérer les espèces qui sillonnent dans leur jardin ces samedi 25 et dimanche 26 janvier.

Des membres de la LPO ont observé une centaine d'oiseaux en une heure, toutes espèces confondues, dans un jardin à Carpentras.
Des membres de la LPO ont observé une centaine d'oiseaux en une heure, toutes espèces confondues, dans un jardin à Carpentras. © Radio France - Elsa Vande Wiele

Partout en France, ces samedi 25 et dimanche 26 janvier, les habitants étaient invités à dédier une heure de leur temps pour repérer les oiseaux dans leur jardin.  C'était la huitième campagne nationale de comptage des oiseaux, une opération à l'initiative de la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO) et du Muséum national d'histoire naturelle pour recenser les différentes espèces sur le territoire. En Vaucluse, près de 80 personnes y ont participé cette année. Parmi eux Mireille, à Carpentras, dont le jardin est un véritable refuge pour les mésanges, les grives musiciennes et autres pinsons.

Son terrain, de près d'un hectare, est jonché de fleurs et d'arbres, surtout d'amandiers et de pins. "Les pins sont un peu comme des immeubles, s'amuse la carpentrassienne. Tout en haut vous avez les pies, au milieu les tourterelles et les petits oiseaux nichent en bas. C'est un vrai bonheur." Jumelles autour du cou, à l'affût du moindre cri d'oiseau, des membres de la LPO sont postés près des haies. En une heure, ils ont observé au moins vingt espèces différentes. " Pour l'instant on collecte les données, on étudiera plus en détails les résultats", explique Jean-Marin Desprez, naturaliste. 

L'urbanisation galopante détruit les milieux favorables à la biodiversité

Depuis quelques temps déjà, "une dizaine d'années" d'après le naturaliste, le nombre d'oiseaux ne cesse de diminuer dans les villes et les campagnes. " Par exemple, le chardonneret est désormais très vulnérable, il est en perte de vitesse importante", poursuit-il. Jean-Marin Desprez reconnaît l'impact du dérèglement climatique mais pointe du doigt une autre problématique : _" L'urbanisation galopante détruit les milieux favorables à la biodiversité."A côté de la maison de Mireille, "Il y aura bientôt des immeubles_, déplore son fils, Hervé. Il va falloir tailler les arbres donc détruire les habitats des oiseaux." Hervé qui glisse au passage : " Les promoteurs immobiliers s'intéressent à notre propriété. Ma mère est très régulièrement contactée par courrier et même par téléphone."

Une mésange bleue observée dans un jardin à Carpentras.
Une mésange bleue observée dans un jardin à Carpentras. - LPO
Le jardin de Mireille est un refuge LPO, il est parsemé de nichoirs pour les oiseaux.
Le jardin de Mireille est un refuge LPO, il est parsemé de nichoirs pour les oiseaux. © Radio France - Elsa Vande Wiele
Une mésange noire observée dans un jardin à Carpentras.
Une mésange noire observée dans un jardin à Carpentras. - LPO
Mireille a participé à l'opération de comptage des oiseaux dans son jardin à Carpentras.
Mireille a participé à l'opération de comptage des oiseaux dans son jardin à Carpentras. © Radio France - Elsa Vande Wiele
Choix de la station

À venir dansDanssecondess