Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Des panneaux photovoltaïques pour lutter contre la malaigue de l'étang de Thau

-
Par , France Bleu Hérault

Le procédé baptisé "Ostréinergie" sera testé en 2020 sur une dizaine de tables d'élevage du bassin de Thau. Les panneaux créeront de l'ombre au dessus des huîtres et alimenteront en énergie verte des turbines pour oxygéner l'eau. Le système permettra aussi de recréer le mouvement des marées.

Fermes conchylicoles au bord de la lagune de Thau
Fermes conchylicoles au bord de la lagune de Thau © Maxppp - Alain Delpey

Sète, France

Les conchyliculteurs de l'étang de Thau ont peut-être trouvé la solution contre la malaigue, un phénomène dû à la canicule qui a décimé un tiers de leur production d'huîtres l'an dernier. En collaboration avec le syndicat mixte du bassin de Thau et l'industriel Akuo Energy producteur indépendant d'énergie renouvelable, ils travaillent actuellement sur un projet baptisé "Ostréinergie"

Des ombrières pour que l'eau ne chauffe pas trop

Il s'agit d'installer des panneaux photovoltaïques au dessus des tables à huîtres. Une sorte de parasol géant qui, grâce à l'ombre obtenue, empêche l'eau de trop chauffer. Dans le même temps, "l'énergie verte produite alimente des turbines ou des bulleurs, comme dans les aquariums, pour augmenter l’oxygénation de l'eau et donc réduire le risque de développement de la malaigue", explique Baptise Balique directeur du développement pour la région Sud-Ouest chez Akuo

"Le système permet aussi de sortir les huîtres de l'eau (l'exondation), de recréer ainsi le mouvement des marées et donc de produire un coquillage de meilleure qualité. Équipé de caméras, il sera aussi efficace pour lutter contre les vols."

Baptiste Balique directeur du développement pour la région Sud-Ouest chez Akuo

Un projet à grande échelle 

Un test sera réalisé l'été prochain sur un échantillon d'une dizaine de tables d'élevage. "Il faudra vérifier qu'il n'y a pas d'effets néfastes sur la faune et la flore et notamment que cela n’empêche pas les huîtres de grossir", prévient Baptiste Balique. 

"On est pas encore certain que ça va marcher" prévient Baptiste Balique

Si cet essai est concluant, 140 hectares de l'étang pourraient être équipés d'ici 2023, ce qui en ferait le plus grand projet mondial du genre. De quoi alimenter en électricité verte toute la population du bassin de Thau (environ 150.000 personnes). 

Ce procédé innovant, qui présente plusieurs avantages, sera aussi l'occasion de remplacer les tables d'élevage vieillissantes. Celles utilisées aujourd'hui ne peuvent pas supporter le poids des panneaux.  

"Au delà des effets attendus pour l’environnement, le but de ce projet est aussi d'accompagner les conchyliculteurs dans la modernisation de leur activité et de rendre le métier moins pénible et plus accessible aux femmes." (Stéphane Roumeau ingénieur au SMBT)

Stéphane Roumeau ingénieur au syndicat mixte du bassin de Thau

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu