Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement DOSSIER : Le G7 à Biarritz

Des portraits d’Emmanuel Macron volés en banlieue de Nancy vont défiler au G7

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Des lorrains ont fait le voyage vers Biarritz et Hendaye pour le contre-sommet du G7 pour interpeller les politiques et certains vont défiler dans les rues de Bayonne, ce dimanche, avec des portraits d’Emmanuel Macron volés dans les mairies de Pulnoy, Maxéville, Chaligny, Messein et Richardménil.

Les portraits décrochés dans les mairies de Pulnoy, Maxéville, Chaligny, Messein et Richardménil vont défiler à Bayonne
Les portraits décrochés dans les mairies de Pulnoy, Maxéville, Chaligny, Messein et Richardménil vont défiler à Bayonne - ANV Cop21 / DR

Maxéville, France

Les portraits d’Emmanuel Macron récemment décrochés des mairies de Pulnoy, Maxéville, Chaligny, Messein et Richardménil ont voyagé jusqu’au sommet du G7 de Biarritz et ils doivent être exhibés au cour d'une marche des portraits au centre-ville de Bayonne, ce dimanche 25 août. Un cortège – non autorisé - pour interpeller le président de la République et les six autres chefs d’Etat sur l’urgence climatique. 

un moyen de frapper les consciences

Une manifestation symbolique où une partie des 128 portraits décrochés illégalement seront dévoilés. Une marche à laquelle participent des militants écologistes lorrains. 

Pauline Boyer, originaire d’Epinal et porte-parole de l’association Alternatiba, estime son action indispensable : «la désobéissance civile, c’est un moyen de frapper les consciences : plus d’un millier de personnes ont décroché des portraits et symboliquement on laisse un vide sur le mur aussi vide que la politique climatique du gouvernement».

Autre militante lorraine, la nancéienne Elodie Nace, porte-parole d’Action non violente Cop21, constate que de plus en plus de citoyens se sentent concernés : «on sent un élan, on sent cette nécessité de passer à l’action. Action non violente cop21 a appelé à décrocher  125 portraits. Le G7 c'est le rendez-vous des puissants invités par Emmanuel Macron avec un énorme décalage entre les beaux discours d’Emmanuel Macron, ses tweets récents sur l'Amazonie, la nécessité d'agir pour le climat et la réalité de ses actions».

Des écologistes qui vont poursuivre leur action en lorraine avec déjà la prochaine manifestation pour le climat prévu le 21 septembre dans les rues de Nancy.

Choix de la station

France Bleu