Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement
Dossier : Le choix de France Bleu matin

Des salons de coiffure récupèrent les cheveux pour dépolluer les océans à Belfort

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard, France Bleu

Pourquoi pas utiliser nos cheveux pour dépolluer naturellement les océans et autres cours d'eau ? C'est en tout cas ce que font deux coiffeuses belfortaines, qui ont adhéré à l'association "Coiffeurs justes".

Céline Gaumard réalise 220 coupes pour remplir un sac de 2 kg de cheveux.
Céline Gaumard réalise 220 coupes pour remplir un sac de 2 kg de cheveux. © Radio France - Adeline Divoux

Belfort, France

Après un passage chez le coiffeur, nos cheveux sont parfois recyclés, par exemple pour des perruques, mais sont très souvent jetés à la poubelle. Pourtant, ils contiennent des écailles qui retiennent naturellement des particules, comme les hydrocarbures notamment. "On apprend cela en école de coiffure. Je pensais qu'on recyclait déjà les cheveux, mais comme ce n'était pas le cas, j'ai décidé d'agir", confie Thierry Gras, coiffeur du Var et fondateur de l'association "Coiffeurs justes" en 2015. En tout, près de 1200 professionnels y ont adhéré.

L'idée a tout de suite plu à la coiffeuse belfortaine Sophie Gaudet, située faubourg des Ancêtres. "C'est ce côté écolo surtout. On réduit nos déchets et c'est bon pour la planète, plutôt que de jeter des quantités astronomiques de cheveux toutes les semaines", dit-elle. Même état d'esprit pour l'une de ses consœurs, Céline Gaumard, qui gère le salon Instinc'tif avenue Jean-Jaurès. 

Le choix de France Bleu Matin : des cheveux recyclés pour dépolluer les océans

Cheveux utilisables jusqu'à 10 fois comme filtre

Le concept est simple : les cheveux sont récupérés dans des sacs de 2 kg, qui correspondent à environ à 220 coupes de cheveux. "On récupère vraiment tous les cheveux : colorés, naturels, frisés, etc.", précise la coiffeuse. Ils sont ensuite placés dans un collant, qu'on place dans l'eau pour la filtrer grâce aux écailles qui retiennent toutes les saletés, mais pas l'eau. Les cheveux sont utilisables et lavables jusqu'à 10 fois. Ensuite, ils servent d'isolant pour le bâtiment et ne sont donc jamais jetés. 

Il y a une deuxième méthode pour recycler les cheveux : des filtres à tisser. "C'est comme des tapis et cela peut servir comme papier absorbant dans les garages automobiles, à la SNCF et dans plein de domaines différents", indique Thierry Gras. 

Pour limiter ses frais, Céline Gaumard demande 10 centimes d'éco-participation à ses clients.  - Radio France
Pour limiter ses frais, Céline Gaumard demande 10 centimes d'éco-participation à ses clients. © Radio France - Adeline Divoux

Récupérer les cheveux, c'est un budget, notamment les sacs à envoyer à l'association dans le Var, qui récupère pour l'instant les sacs de toute la France. "L'idée, à terme, c'est que les cheveux soient directement exploités dans leur région de provenance", lance Thierry Gras. En attendant, Céline Gaumard demande une éco-participation de 10 centimes à ses clients. "Ce n'est pas grand chose pour eux et moi ça me permet de pallier un peu aux frais", sourit-elle. 

Choix de la station

France Bleu